Portage salarial : le Guide 2021

4.9/5 (120 votes)

- Vues : 12 538

- 16 mins

Mise à jour le 6 avril 2021

En 2020, la France comptait près de 300 sociétés de portage salarial hébergeant +90 000 travailleurs indépendants en portage salarial pour une activité qui a généré un chiffre d’affaires global estimé à 1,2 milliard d’euros.

Depuis une dizaine d’années, le portage salarial connaît un véritable engouement. Ce dispositif séduit un nombre croissant de professionnels à la recherche d’une solution simple, rapide et sécurisée pour se lancer en freelance sans les inconvénients liés à la création d’entreprise. Le portage salarial se situe à la croisée des chemins entre l’entrepreneuriat et le salariat. Il offre ainsi une solution pour des milliers de travailleurs indépendants qui souhaitent concilier la liberté de l’entrepreneur et la protection sociale du statut de salarié. Le professionnel en portage peut ainsi se consacrer pleinement à la réalisation de ses prestations et au développement de son activité professionnelle.

Ce guide vous explique en détail le fonctionnement du portage salarial et répond aux questions les plus posées sur cette nouvelle forme d’emploi. Vous pourrez ainsi vous faire un avis sur l’opportunité d’utiliser ce dispositif.

Téléchargez le guide complet ! loupe

Qu’est-ce que le portage salarial ?

Le portage salarial est une nouvelle forme d’emploi qui permet à toute personne d’exercer une activité professionnelle indépendante, sans créer d’entreprise, en utilisant les services d’une entreprise de portage salarial pour gérer tous les aspects administratifs, financiers et juridiques liés à cette activité. Le portage salarial est ainsi fondé sur une relation tripartite : la société de portage salarial signe un contrat de travail avec le professionnel autonome et un contrat de service avec le client de celui-ci.

Comme expliqué dans notre vidéo, la société de portage joue le rôle à la fois de tiers employeur pour le travailleur indépendant et d’intermédiaire dans sa relation commerciale avec son client. Elle facture le client et transforme mensuellement le chiffre d’affaires généré en salaire pour le professionnel en portage.

point d'information

Bref histoire du portage salarial. Le portage salarial a vu le jour dans les années 1980.  A l’origine, ce dispositif a été pensé comme une solution pour répondre à l’employabilité des cadres seniors. En effet, de nombreuses entreprises souhaitaient solliciter leur expertise sans les embaucher. L’idée était alors de proposer un tiers employeur entre le professionnel désireux de proposer ses services et l’entreprise cliente. Après avoir évolué pendant près de 30 ans dans un no man’s land juridique, le portage salarial fait finalement son entrée dans leCode du travail en 2008. En 2015, une ordonnance fixe définitivement le cadre légal du dispositif en précisant les conditions d’accès et les obligations des entreprises de portage salarial. En 2017, le portage salarial devient une branche professionnelle autonome en se dotant de sa propre convention collective. En 2020, le rapport Frouin préconise le portage salarial comme l’une des solutions pour les travailleurs des plateformes numériques de type Uber ou Deliveroo.

guillemets

La définition du portage salarial dans le Code du travail. Le portage salarial est défini à l’article L 1255-1 comme :
« 1° D’une part, la relation entre une entreprise dénommée “ entreprise de portage salarial ” effectuant une prestation au profit d’une entreprise cliente, qui donne lieu à la conclusion d’un contrat commercial de prestation de portage salarial ; 
2° D’autre part, le contrat de travail conclu entre l’entreprise de portage salarial et un salarié désigné comme étant le “ salarié porté ”, lequel est rémunéré par cette entreprise.»

Qu'est-ce qu'une société de portage salarial ?

Une société ou entreprise de portage salarial est à la fois un prestataire de services et l’employeur d’un professionnel autonome qui fait le choix d’utiliser ses services pour exercer son activité professionnelle. Pour exercer légalement, une société de portage salarial doit respecter les conditions suivantes imposées par la réglementation :

  • être enregistrée auprès de la direction du travail (DIRECCTE)
  • exercer l’activité de portage salarial à titre exclusif
  • avoir souscrit une garantie financière égale à 10% de sa masse salariale
  • avoir souscrit une assurance en responsabilité civile professionnelle couvrant l’activité de ses portés
  • frais signer au professionnel autonome un contrat de travail en portage salarial , au plus tard, dans les 2 jours suivants le démarrage d’une mission
  • mettre à la disposition, tous les mois, de ses portés un compte d’activité récapitulant l’ensemble des versements effectués par le client, le détail de ses frais de gestion, les frais professionnels remboursés, les cotisations sociales, etc.
point d'information

Les syndicats du portage salarial. Il existe aujourd’hui 2 syndicats patronaux du portage salarial : le PEPS (dont Prium Portage est adhérent) qui représente aujourd’hui 62% des entreprises de secteur et près de 80% de l’activité et la FEPS . Il existe également un syndicat dédié aux salariés portés : Partage CFE-CGC qui s’est donné pour mission de « rationaliser et structurer le secteur du portage salarial ». Enfin, il existe une association de défense des salariés portés, la FEDEP’s qui a récemment lancé un label Zéro Frais cachés (Prium Portage a été certifié en 2020) pour garantir aux portés une totale transparence dans les pratiques des sociétés de portage salarial.

Portage salarial, comment ça marche ?

Le portage salarial repose sur une relation tripartite entre le travailleur indépendant (« salarié porté »), son client et l’ entreprise de portage Salarial (EPS).

Contrairement à un salarié classique, le professionnel en portage est autonome dans l’organisation de son travail et reste propriétaire de sa clientèle, même après avoir quitté sa société de portage salarial. Il se met d’accord avec son client sur la nature, les conditions d’exécution, la durée et le prix de ses prestations. La société de portage salarial dont il sollicite les services se charge alors de signer avec son client un contrat de service. Elle assume la responsabilité contractuelle de la mission.

Le professionnel signe un contrat de travail en portage salarial (CDI ou CDD). La société de portage facture les prestations du porté et transforme mensuellement son chiffre d’affaires en salaires.

Fonctionnement du portage salarial animé avec trois acteurs : Vous, Vos clients et la Société de Portage salarial

Quels sont les avantages du portage salarial ?

Le portage salarial permet au professionnel freelance en portage de bénéficier des avantages de l’entrepreneuriat et du salariat, sans les contraintes. Parmi les avantages, il offre à celui-ci :

  • une prise en charge de toutes les démarches administrative, commerciales et comptables liées à  l’activité du porté
  • une prise en charge de toutes les obligations sociales : DPAE (DUE), visite médicale, versement aux différentes caisses (santé, chômage, retraite), certificat de travail, attestation Pôle emploi, etc.
  • la couverture sociale liée au statut de salarié (régime générale de la sécurité sociale, régime de retraite, prévoyance, mutuelle, assurance chômage)
  • une limitation des risques liés à l’exercice de son activité
  • un salaire minimum versé tous les mois
  • un vrai contrat de travail pour faciliter l’accès à un crédit immobilier
  • la liberté de choisir ses missions
  • l’accès à des grands comptes
  • le remboursement des frais professionnels
  • des mécanismes d’optimisation de sa rémunération
  • un accompagnement personnalisé
  • l’accès à des formations et à un réseau de professionnels autonomes.
Infographie sur les avantages du portage salarial perçus pas les cadres

Quels sont les inconvénients du portage salarial ?

Le portage salarial présente 3 principaux inconvénients  :

  1. Tout d’abord, ce dispositif n’est pas ouvert à tous les métiers : il est réservé aux activités de service.
  2. Ensuite, vous devez être en mesure de générer un minimum de chiffre d’affaires (par jour ou par heure)  pour que la société de portage salarial soit en mesure de vous verser le salaire minimum imposé par la convention collective. Cela exclut de facto les activités générant des revenus trop faibles qui devront alors plutôt se tourner vers le régime de la micro-entreprise.
  3. Enfin, le portage salarial a un coût qui s’exprime sous forme de pourcentage du chiffre d’affaires généré par le professionnel « porté ». Pour le service rendu, 5% à 10% de frais de gestion  (selon la société de portage et les services utilisés) sont ainsi déduits de votre chiffre d’affaires hors-taxe par la société de portage salarial.

Pourquoi une entreprise cliente a-t-elle recours au portage salarial ?

Pour l’entreprise cliente, le portage salarial permet de solliciter des experts indépendants dans un cadre juridique clair et sécurisé. Il évite tout risque de requalification de la relation de travail avec l’indépendant. Le portage salarial a été expressément exclu du délit de prêt de main d’oeuvre illicite et du délit de marchandage.

Avec le portage salarial, l’entreprise cliente bénéficie d’un mode de contractualisation souple sur la base d’un tarif négocié avec l’indépendant. Il permet également de rationaliser et de faciliter la gestion administrative en traitant avec un seul interlocuteur pour gérer les contrats, factures et règlements.

Pour les sociétés de service, le portage salarial s’est révélé un puissant outil de fidélisation de leurs consultants.

Enfin, le portage salarial n’est pas plus coûteux pour l’entreprise. Il paiera le même prix que pour un freelance, les frais de gestion pour les services sont directement prélevés sur le chiffre d’affaires du salarié porté.

guillemets

« Libéré des contraintes de la création et la gestion d’une entreprise, le professionnel en portage salarial peut se consacrer à 100% sur ses missions dans un cadre sécurisé. »

Quel minimum de chiffre d'affaires en portage salarial ?

La société de portage salarial est dans l’obligation de vous verser un salaire minimum conventionnel. Ce montant est fixé à 70% du plafond mensuel de la Sécurité Sociale pour un junior soit 14,60 euros brut de l’heure (plafond 2017 au moment de la signature de la convention collective).

C’est la raison pour laquelle vous devez facturer au minimum un taux horaire de 35€  ou un TJM (taux moyen journalier) de 250€.

point d'information

Certaines sociétés de portage salarial peuvent également fixer un chiffre d’affaires mensuel minimum. Ce n’est pas le cas chez Prium Portage.

Quels métiers peut-on exercer en portage salarial ?

Le portage salarial s’adresse à tout professionnel capable de démontrer des compétences et une autonomie suffisantes pour prospecter sa propre clientèle. Il est ouvert à tous les métiers de service non réglementés.  Sont donc exclus du portage salarial :

  • les métiers de négoce (achat et vente de marchandises)
  • les professions réglementés nécessitant un agrément ou l’inscription à un ordre professionnel (avocat, médecin, etc.)
  • les services à la personne définis à l’article L.7231-1 du Code du travail tels que la garde d’enfants, les services à domicile relatifs aux tâches ménagères ou familiales, l’assistance aux personnes âgées ou handicapés.
point d'information

Sans être incompatibles avec le dispositif, il est possible que certaines activités ne soient pas prises en charge par une société de portage salarial car elles ne sont pas couvertes par leur assurance en responsabilité civile et professionnelle. C’est le cas notamment d’activités qui présenteraient un potentiel risque de dommages corporels pour le consultant ou ses clients.

Chez Prium, nous avons recensé les chiffres suivants par domaine d’activité :

  • 44% des consultants en Portage salarial travaillent dans l’informatique et la gestion de projets
  • 15% comme coachs et formateurs
  • 15% dans les domaines de la communication, de l’évènementiel et du marketing
  • 8% exercent le métier commercial ou d’agent commercial
  • 18% exercent une autre activité : manager de transition, négociateur immobilier, graphiste, ingénieur, consultant en ressources humaines, traducteur, artisan, BTP, etc.
Les métiers en portage salarial

Quel est le profil des portés ?

Le Portage salarial est adapté à une très large variété de profils. Initialement utilisé par les cadres seniors et anciens dirigeants d’entreprise, il s’est progressivement ouvert à tous les professionnels qui justifient de l’expertise et de l’autonomie leur permettant de trouver leurs propres clients :

  • Des consultants salariés de SSII qui souhaitent augmenter leur rémunération en valorisant leurs compétences.
  • Des salariés qui souhaitent compléter leurs revenus en exerçant une activité indépendante.
  • Des auto-entrepreneurs  qui ont dépassé le plafond de la micro-entreprise ou qui souhaitent simplement bénéficier d’une meilleure couverture sociale.
  • Des travailleurs indépendants (en SASU ou EURL) qui souhaitent se décharger des tâches administratives tout en optimisant leurs revenus.
  • Des créateurs d’entreprise qui souhaitent tester leur projet sans risque avant de la création de leur propre structure.
  • Des demandeurs d’emploi qui souhaitent cumuler un contrat de travail avec leurs indemnités Assedic.
  • Des formateurs indépendants qui ont besoin d’un numéro d’agrément pour exercer.
  • Des retraités qui souhaitent conserver une activité et compléter leur retraite.
  • Des consultants internationaux qui cherchent une solution simple pour facturer leurs clients étrangers.
  • Des jeunes diplômés qui cherchent une solution simple et flexible pour accéder au marché de l’emploi.
  • Des étudiants qui souhaitent exercer une activité freelance à temps partiel ou pour des missions ponctuelles.

Le portage salarial est également particulièrement adapté pour des personnes engagées dans une reconversion professionnelle. Il permet, en effet, de bénéficier d’un filet de sécurité pour tester sa nouvelle activité, d’être accompagné dans cette transition professionnelle par une société spécialisée, de profiter de l’accès à un réseau d’experts, de bénéficier d’un plan de formation et, surtout, de se consacrer à 100% sur la réussite de son projet.

guillemets

Le témoignage de Claudie Z., Consultante chef de projet : « Le portage salarial m’a permis de bien rebondir suite à un licenciement économique… Prium m’a aidé à reprendre confiance en moi et m’a accompagné.»

Quels contrats en portage salarial ?

Les 3 contrats du portage salarial

La relation contractuelle du portage salarial est fondée sur 3 contrats : le contrat de service, le contrat de travail en portage salarial et la convention de portage (ou contrat de portage).

  1. Le contrat de service (ou contrat de prestation): ce contrat est signé entre la société de portage salarial et le client en fonction des termes négociés par le professionnel en portage (honoraires, durée, modalités d’intervention). Un modèle de contrat de service est généralement fourni par la société de portage.
  2. Le contrat de travail en portage salarial (CDI ou CDD) : ce contrat est signé entre la société de portage salarial et le « porté ». Il peut avoir le statut cadre ou non-cadre.
  3. La convention de portage (ou contrat de portage) : Dans un souci de transparence, la plupart des sociétés de portage salarial font également signer à leurs portés une convention d’adhésion. Ce contrat fixe le cadre de la relation de service (calcul de la rémunération, services optionnels proposés) entre le porté et la société de portage. Les termes de ce contrat sont parfois directement intégrés au contrat de travail.
point d'information

🇬🇧 Des contrats de portage salarial en anglais ? Pour vos clients étrangers, Prium Portage propose des modèles de contrats rédigés en langue anglaise. Nous possédons également un service bilingue en anglais et en espagnol pour gérer vos clients internationaux.

homme avec une bulle "CDI ou CDD"

Le CDD en portage salarial

Comme un CDD classique, le CDD en Portage salarial ne peut pas excéder 18 mois et est renouvelable 2 fois. Cependant, la date de fin du CDD peut être reportée pour atteindre 21 mois maximum (par accord entre la société de portage salarial et le salarié porté), le temps que vous trouviez de nouveaux clients. Au-delà, le CDD prend fin et ne peut pas être renouvelé, vous devrez alors obligatoirement basculer sur un CDI en Portage salarial (voir ci-dessous). Le CDD en Portage salarial suit en cela la règle du CDD classique. Il est néanmoins possible de signer un nouveau CDD en Portage salarial si vous respectez un “délai de carence” (les compteurs en termes de nombre de renouvellements ou de durées maximales sont alors remis à zéro). La durée du délai de carence dépend de la durée du contrat de travail :

  • Si le CDD en Portage salarial est inférieur à 14 jours, la durée du délai de carence est de la moitié de la durée du contrat de travail, renouvellement inclus,
  • Si le CDD en Portage salarial est égal ou supérieur à 14 jours, le délai de carence correspond au tiers de la durée du contrat de travail, renouvellement inclus.

Comme un CDD classique, le CDD en Portage salarial prévoit une prime de précarité égale à 10% du salaire brut. Cette prime doit vous être versée au terme de votre contrat. Elle est provisionnée par la société de Portage salarial sous la forme d’une réserve financière.  Les congés payés sont payées à la fin du CDD sous la forme d’une indemnité de congés correspondant à 10% de votre salaire brut.

Contrairement à un CDD classique, le CDD en Portage salarial doit préciser les modalités d’exécution de votre mission :nature et durée de la prestation ainsi que l’identité du client. Le CDD en Portage salarial est utilisé pour réaliser une mission précise avec une durée précise chez un seul client. Si vous avez plusieurs clients ou ne connaissez pas la date de fin de vos missions, la société de Portage salarial privilégiera le CDI.

Le CDI en portage salarial

Le CDI en Portage salarial doit être privilégié si la relation avec votre société de Portage salarial s’inscrit sur le long terme : soit que vous ayez plusieurs clients, soit que votre mission fait l’objet de renouvellements successifs. Le CDI en Portage salarial est plus flexible que le CDD car il n’impose pas de terme précis. Lorsque vous souhaitez mettre fin au CDI, deux modes de rupture sont généralement utilisés :

  • La fin de période d’essai si vous êtes toujours en période d’essai
  • La rupture conventionnelle si vous avez dépassé votre période d’essai.

Dans les deux cas (CDD ou CDI), il vous sera possible de faire valoir vos droits au chômage à l’issue de votre contrat en portage salarial.

point d'information

Chez Prium Portage, 90% de nos portés sont en CDI contre 10% en CDD. Ce choix est dicté par le contexte de la mission et le souhait du salarié porté.

Quel salaire en portage salarial ?

Chaque mois, la société de portage salarial transforme le chiffre d’affaires du porté en salaire net après déduction de ses frais de gestion (entre 5% et 10% du chiffre d’affaires hors-taxe) et des cotisations sociales. Ce salaire net correspond à environ 50% du chiffre d’affaires hors-taxe. Le net à payer peut être plus élevé si le porté peut justifier du remboursement de ses frais professionnels.

La société de portage salarial doit mettre à la disposition de son salarié porté un compte d’activité détaillant la décomposition de son chiffre d’affaires.

La société prélève également certaines provisions qui sont versées de manière décalée dans le temps pour répondre aux exigences imposées par la règlementation (congés payés, réserve financière et provision de fin de contrat si vous avez dépassé votre période d’essai).

Le tableau suivant schématise la répartition de votre chiffre d’affaires en portage salarial :

Compte d'activité en Portage salarial

point d'information

Chez Prium Portage, vous pouvez atteindre une rémunération nette jusqu’à 70% de votre chiffre d’affaires grâce à nos services d’optimisation.

Quelle couverture sociale en portage salarial ?

Contrairement à d’autres statuts en freelance (auto entrepreneur, EIRL, EURL), le professionnel en portage salarial reste affilié au régime général de la sécurité sociale. Il bénéficie également d’une mutuelle d’entreprise et d’une prévoyance négociées par sa société de portage salarial.

C’est le seul statut en freelance qui permet de bénéficier du droit au chômage suite à la rupture du contrat de travail en portage salarial. Le porté créé de nouveaux droits à l’assurance chômage et peut, à l’issue de son contrat de portage, ouvrir ses droits au chômage s’il a travaillé au moins 6 mois durant les 24 derniers mois. La durée de votre indemnisation sera au minimum de 6 mois et au maximum 36 mois (en fonction du nombre de mois travaillés et de votre âge).

Enfin, le porté est affilié au régime général de retraite des salariés  et valide ses trimestres comme tout salarié du privé.

point d'information

Le chômage partiel est désormais possible en portage salarial ! Suite aux mesures de restrictions prises pour faire face à la crise sanitaire, le décret du 16 avril 2020 a précisé que les salariés portés en CDI se trouvant dans une « période sans prestation à une entreprise cliente » peuvent désormais bénéficier du chômage partiel.

Le cumul portage salarial / chômage est-il possible ?

Oui, le cumul de votre allocation chômage d’aide au retour à l’emploi (ARE) avec une rémunération en portage salarial est possible. Il suffit, chaque mois de continuer à déclarer votre salaire brut en portage salarial Pôle emploi. Le calcul de votre ARE sera alors le suivant :

Nombre de jours d’allocations versés par Pôle emploi = (Allocation mensuelle – 70% du revenue mensuel brut) / Allocation journalière

Notez que les jours d’allocations non versés ne sont pas perdus. Ils sont simplement repoussés dans le temps et décale d’autant la d’expiration de vos droits.

Le cumul portage salarial / retraite est-il possible ?

Le cumul est  possible. Pour cela, le porté doit avoir liquidé l’ensemble de ses trimestres, être âgé(e) de 60 ans au moins et avoir suffisamment cotisé pour bénéficier du taux plein à partir de 65 ans.

point d'information

Chaque année, plus de 200 000 retraités font le choix de travailler tout en percevant une pension. Le portage salarial permet à ces retraités actifs d’organiser librement la poursuite de leur activité professionnelle tout en bénéficiant d’un accompagnement dans sa gestion administrative et comptable.

Que se passe-t-il si je ne génère pas de chiffre d’affaires sur le mois ?

Si vous ne générez aucun chiffre d’affaires sur le mois, la société de portage salarial établira un bulletin de salaire à 0. Vous pouvez néanmoins toucher une rémunération si :

  • Vous avez cumulé des congés payés : la société de portage salarial aura provisionné chaque mois 10% de votre salaire brut (+ 4,5% pour couvrir les charges patronales.). Ces sommes vous sont reversées au moment de prendre des congés payés jusqu’à épuisement de votre provision.
  • En CDI, vous bénéficiez également d’une réserve financière égale à 10% de vos salaires de base (hors élément variable) cumulés. Ces sommes peuvent également être débloquées en cas d’absence d’activité sur un ou plusieurs mois.
  • En CDD, vous bénéficiez d’une prime de précarité correspondant à 10% de vos salaires bruts cumulés qui vous est reversée en totalité au terme du CDD.
  • S’il vous reste du solde sur votre compte d’activité.

Portage salarial ou Auto-entrepreneur ?

Le portage salarial et l’auto entrepreneur (désormais la micro-entreprise) sont deux solutions simples et rapide pour tester sa nouvelle activité de travailleur indépendant.

En auto-entreprise, vous bénéficiez de charges allégées (22,2%) et d’une franchise de TVA (jusqu’à 34 400€). Toutefois, pour pouvoir continuer à en bénéficier, votre chiffre d’affaires annuel ne doit pas dépasser 72 600 euro. De plus, votre couverture sociale reste très limitée.

En portage salarial, vous bénéficiez d’une protection sociale complète (santé, chômage, retraite), de services d’optimisation de votre salaire (frais professionnels, épargne salariale, etc.) et  d’un accompagnement pour trouver et négocier vos missions.

point d'information

Le portage salarial outre-Manche. Le Royaume-Uni possède une forme de portage salarial : les Umbrella companies ou « sociétés parapluie ». Comme en France, le contractor (salarié porté) délègue sa gestion administrative à l’umbrella company. La principale différence avec le système français est que l’umbrella company applique des management fees (l’équivalent des frais de gestion) sur la base d’un forfait fixe hebdomadaire ou mensuel alors que les sociétés de portage salarial prélèvent un pourcentage sur le chiffre d’affaires du porté.

Portage salarial, portage commercial ou portage entrepreneurial ?

Portage salarial, portage commercial et portage entrepreneurial sont souvent confondus. Chaque dispositif reflète pourtant des réalités différentes.

Le portage commercial est une solution qui permet à un sous-traitant de travailler avec certains clients. En effet, certaines grandes entreprises (grands comptes) ne travaillent qu’avec un panel restreint de fournisseurs référencés par leur service Achats. L’entrepreneur individuel ou la société de service doit donc passer par l’un de ces intermédiaires pour proposer ses services (qui prendra une commission au passage). Contrairement au portage salarial, le portage commercial est donc une relation entre deux commerçants.

Contrairement au portage salarial, la société de portage entrepreneurial ne joue ni le rôle d’intermédiaire ni le rôle de tiers employeur entre le freelance et son client. C’est le porté qui signe un contrat de service directement avec son client. Vous devez donc posséder votre propre statut pour contracter (entreprise individuelle ou société unipersonnelle de type SASU ou EURL). Ensuite, vous signez un mandat avec la société de portage entrepreneurial pour lui sous-traiter vos tâches administratives.

Comment trouver des clients en portage salarial ?

Le professionnel en portage est autonome dans la prospection de ses clients. Il lui appartient de trouver ses missions et d’en négocier les conditions avec ses clients.

Une société de portage salarial peut néanmoins l’aider dans cette démarche en lui présentant des opportunités de mission des entreprises clientes qui utilisent déjà ses services. Il est également possible d’utiliser des plateformes pour freelances. Certaines sociétés de portage salarial comme Prium Portage ont développé des partenariats avec ces plateformes.

Une société de portage salarial peut également assister l’indépendant dans sa négociation avec ses clients en lui apportant son savoir-faire commerciale et son expertise juridique.

point d'information

Chez Prium Portage, nous assurons un suivi personnalisé de chacun de nos portés. A ce titre, nous pouvons vous mettre en relation avec notre réseau de clients et de freelances en portage. Prium Portage a également mis en place plusieurs partenariats avec des plateformes pour freelances telles que Malt.

Quel accompagnement entre 2 missions ?

Durant sa mission ou en inter-contrat, le professionnel en portage salarial peut poser des congés payés, suivre des formations ou participer à des évènements professionnels pour développer son activité. En portage salarial, vous êtes autonome dans la recherche de nouveaux clients. Il est donc essentiel de vous appuyer sur une société de portage salarial capable de vous accompagner dans la prospection de nouveaux clients et la recherche de missions.

Comment gérer sa fin de contrat en portage salarial ?

Les modalités de fin de contrat varient selon leur nature du contrat de travail (CDD ou CDI). Un CDD peut être renouvelé à deux reprises. La fin d’un CDI donnera lieu soit à une rupture de période d’essai (si vous êtes toujours en période d’essai), soit à une rupture conventionnelle. Dans les deux cas, vous aurez la possibilité d’ouvrir vos droits au chômage si vous avez travaillé au moins 6 mois au cours des 24 derniers mois.

Le portage salarial est-il adapté pour des missions à l'international ?

Le portage salarial est une solution tout à fait adaptée pour des consultants indépendants désireux de réaliser des missions à l’étranger. Ils peuvent alors opter pour le statut de travailleur détaché ou d’expatrié. La société de portage salarial prendra alors en charge tous les aspects administratifs.

Comment choisir sa société de portage salarial ?

Pour bien choisir votre société de portage salarial, assurez-vous de sa réactivité, sa politique en matière de frais de gestion, son niveau d’expertise, le nombre et la qualité des services qu’elle propose ainsi que sa notoriété. Lisez les avis sur Google ou sur les plateformes d’avis client comme Trustpilot. N’hésitez pas à demander conseil sur sur les réseaux sociaux ou sur les forums dédiés aux freelances.

Avant de signer avec une société de portage :

  • Demandez systématiquement une simulation de salaire en portage salarial avec un exemple de fiche de paie
  • Demandez les modalités de calcul des frais de gestion
  • Assurez-vous qu’aucune charge supplémentaire n’est incluse dans le calcul des cotisations sociales
  • Demandez les modalités de versement du salaire (avance partielle ou totale de salaire, délai de versement du salaire, etc.)
  • Demandez des précisions sur les services annexes proposés : formation, accompagnement juridique, appui commercial, politique de remboursement des frais professionnels, plans d’épargne salariale, CESU préfinancés, comité d’entreprise, etc.
  • Assurez-vous que la TVA vous est bien remboursée sur les frais professionnels.

Pourquoi choisir Prium Portage pour héberger vos missions ?

Prium Portage propose aux travailleurs indépendants une solution de portage salarial sur-mesure avec une commission de gestion à partir de 5%.

Prium Portage possède le label Zéro frais caché validé par un auditeur indépendant de la Fedep’s. Prium Portage s’engage ainsi à appliquer ses frais de gestion en totale transparence avec un suivi, à tout instant, de votre compte d’activité grâce à un accès sécurisé à votre bureau virtuel en ligne.

Prium Portage propose la gamme de services la plus étendue du marché pour optimiser vos revenus ou développer votre business. Prium Portage est reconnu pour sa réactivité et la qualité de ses conseils dans le but de mettre en place la solution la mieux adaptée à votre projet professionnel.

point d'information

Un portage salarial en ligne. Prium Portage est l’une des seules sociétés de Portage salarial à vous permettre une gestion 100% en ligne de vos contrats (avec signature électronique), vos clients, vos factures, vos frais professionnels, vos acomptes, vos salaires et votre compte d’activité.

guillemets

Le témoignage de Frank D., Consultant audiovisuel : « Une équipe professionnelle, efficace et disponible, qui ne se contente pas uniquement de la gestion administrative de votre compte, il y a accompagnement réel basé sur une écoute et un conseil personnalisé. Après avoir testé d’autres agences de portage salarial, je recommande vivement.« 

Et si on testait vos connaissances sur le portage salarial ?

Testez rapidement vos connaissances sur le portage salarial avec ce quiz en ligne de 10 questions.

0 votes, 0 avg
198

1 / 10

La société de portage salarial doit trouver des missions au porté

2 / 10

Le Portage salarial correspond à un prêt de main d’oeuvre

3 / 10

Comme pour la micro-entreprise, le chiffre d’affaires en Portage salarial est plafonné

4 / 10

Le salarié porté ne fixe pas ses tarifs

5 / 10

Le salarié porté est embauché en CDD ou en CDI par la société de portage salarial

6 / 10

En Portage salarial, le salarié porté a le choix entre le statut cadre et non cadre

7 / 10

Le salarié porté peut bénéficier du remboursement de ses frais professionnels

8 / 10

Le salarié porté bénéficie d’une rémunération minimale

9 / 10

Le salarié porté possède une protection sociale (santé, chômage, retraite) identique à celle d’un salarié “classique”

10 / 10

Le salarié porté cumule des droits au titre de la formation professionnelle continue

Votre score est

étoile Je note cette page
miniature de l'auteur

Cette page a été rédigée par

Suivez Hélène sur Twitter chevron droit