Retraite et Portage salarial

5/5 (5 votes)

Vues : 948

Mise à jour le 27 avril 2020

Les salariés en Portage salarial cotisent aux mêmes caisses de retraite que tout salarié du privé.  Que vous soyez cadre ou non cadre, vous cotisez au régime général de la sécurité sociale ainsi qu’à un régime complémentaire géré par l’Argic-arrco. Vous souhaitez connaitre le fonctionnement actuel de ces deux régimes  ? Quel sera l’impact pour vous du futur projet de loi de réforme des retraites présenté par Edouard Philippe ? Voici nos explications pour comprendre les principes actuels et la nouvelle réforme.

homme barbu assis à son bureau avec ordinateur portable
Téléchargez le guide complet ! loupe

Comment fonctionne le régime général actuel pour les salariés du privé et les salariés portés ?

Le système actuel est basé sur deux modes de calcul en fonction des régimes de retraites obligatoires ou complémentaires (Argic-arrco).

Votre retraite globale est donc constituée de la somme de votre retraite de base (régime général) et de votre retraite complémentaire (Argic-arrco).

Pour percevoir la retraite à taux plein du régime général, le futur retraité doit répondre aux conditions suivantes :

  • Avoir atteint l’âge légal de la retraite soit 62 ans ET atteindre une durée d’assurance retraite minimale qui est de 172 trimestres pour les assurés nés en 1973 et après (soit 43 années)
  • OU avoir atteint l’âge automatique du taux plein, fixé à 67 ans pour les salariés nés en 1955 et après. Dans ce cas, le retraité ne subira pas de décote mais la retraite sera calculée au prorata du nombre de trimestres.

Voici les étapes pour calculer votre retraite.

Étape 1 : déterminer votre salaire annuel moyen (SAM)

  • Faites la moyenne de vos salaires annuels en prenant les 25 meilleures années de votre carrière. 

Étape 2 : déterminer le nombre de trimestres validés par rapport à votre durée d’assurance requise (de 160 à 172 trimestres). 

  • Cas 1 : Vous avez validé les trimestres requis, vous bénéficiez de la retraite à taux plein

Pension de base = SAM (salaire annuel moyen) x 50%

  • Cas 2 : Vous avez validé moins de trimestres, vous ne bénéficiez pas de la retraite à taux plein

Pension de base = (Salaire annuel moyen x 50 %) x (durée d’assurance validée / durée d’assurance requise) – décote.
Votre pension de base est « proratisée », c’est-à-dire réduite au prorata du nombre de trimestres validés au régime général par rapport à la durée d’assurance requise.

Par exemple, si vous avez validé 150 trimestres alors que vous deviez en valider 165 pour une carrière complète, on multiplie par 150/165 = 90,9 % de pension que vous toucherez.

  • Cas 3 : Vous avez validé plus de trimestres

Pension de base = (Salaire annuel moyen x 50 %) + surcote.
Votre pension de base bénéficie d’une surcote : elle est augmentée de 1,25 % par trimestre validé au-delà de la durée d’assurance requise.

Comment fonctionne la retraite complémentaire pour les salariés du privé et les salariés portés ?

L’Agirc-Arrco gère la retraite complémentaire des salariés du secteur privé. Le régime Agirc-Arrco est un régime de retraite par répartition et par points. Les cotisations versées pour la retraite complémentaire par vos employeurs sont converties en points de retraite, qui se cumulent depuis le début de votre carrière. Au moment de prendre votre retraite, tous vos points sont additionnés et le total est multiplié par la valeur du point à la date de votre départ, qui est négociée chaque année.

nombre de points de retraite

En regardant vos bulletins de salaire, vous remarquez que si votre salaire est supérieur au PMSS (Plafond Mensuel de la Sécurité sociale), vous cotisez un % pour la Tranche 1 et un % pour la Tranche 2.

La Tranche 1 est la part du salaire compris entre 0€ et le PMSS soit 3 428€ pour l’année 2020. La Tranche 2 est la part du salaire compris entre le PMSS et 8 x PMSS, soit la tranche entre 3 428€ et 27 424€ pour l’année 2020.

Aujourd’hui, le taux de calcul des points de la Tranche 1 est fixé à 6,2% et 17% pour la Tranche 2. Attention, ce taux ne correspond pas aux cotisations de vos bulletins de salaires, qui sont respectivement de 7,87% et 21,59% et incluent la participation au financement du système.

Prix d’achat d’un point : il est réévalué chaque année. Au 1er novembre 2019, le prix d’achat du point AGIRC-ARRCO est de 17,3982 euros.

Vous allez partir à la retraite ? Maintenant que vous savez comment déterminer le nombre de points de retraite, voyons comment se calcule votre pension complémentaire.

Votre montant de la pension va dépendre du nombre global de points acquis sur l’ensemble des périodes travaillées, auquel viendront s’ajouter les points attribués au titre des périodes de chômage, congés maternité et les périodes d’arrêts maladie.

Montant annuel brut de la pension de retraite complémentaire

A noter que la valeur du point est revalorisée chaque année.

Qu'est-ce que le dispositif de majoration et de minoration temporaire de l'Argic-arcco ?

Depuis 2019, les personnes nées à partir du 1er janvier 1957 et qui  bénéficient de la retraite à taux plein sont concernés par le dispositif de majoration et de minoration temporaire.

Voici le fonctionnement :

  • Vous partez à la retraite à partir de 2019 et vous avez 62 ans : vous aurez une minoration de votre retraite de 10% pendant 3 ans
  • Vous partez à la retraite à l’âge de 63 ans et vous travaillez un an de plus : vous percevrez 100% de votre retraite
  • Vous partez à la retraite à l’âge de 64 ans et vous travaillez 2 ans de plus : vous aurez une majoration de votre retraite de 10% pendant 1 an
  • Vous partez à la retraite à l’âge de 65 ans et vous travaillez 3 ans de plus : vous aurez une majoration de votre retraite de 20% pendant 1 an
  • Vous partez à la retraite à l’âge de 66 ans et vous travaillez 4 ans de plus : Vous aurez une majoration de votre retraite de 30% pendant 1 an

Le nouveau système par points, un régime universel et un taux de cotisation uniformisé

Le futur système de retraite souhaité par le gouvernement est un système par points et sera applicable pour tous les régimes (régime général et complémentaire, privé et public). Ce système par points doit fonctionner de la même façon que les régimes complémentaires, tels que l’Argic-arcco. Le Premier Ministre a précisé que les partenaires sociaux seront appelés à fixer la valeur du point et son évolution, sous le contrôle du Parlement. L’indexation du point s’effectuera en fonction du salaire et non des prix.

A partir de 2025, tous les actifs devraient cotiser aux mêmes taux, que cela soit dans le secteur du public ou du privé.

Un taux global de 28,12% (11,25% pour la part salariale et 16,87% pour la part patronale) s’appliquerait sur une assiette de salaire allant jusqu’à 3 fois le plafond annuel de la sécurité sociale soit environ 120 000 euros.

Ce taux est composé de 2 parties, 10% du taux global sera dédié au financement mutualisé et solidaire du système soit 2,81% de cotisation et le reste ouvrira les droits à la retraite soit 25,31% de cotisation.

A partir de 120 000 euros de salaire, le salarié continuera à cotiser la part dédiée au financement du système (2,81%) sans acquérir de nouveaux droits. Les cadres ayant de très fortes rémunérations donc cotiseront moins qu’aujourd’hui. Ils auront un meilleur salaire net mais obtiendront une retraite plus faible. Le système actuel leur permet de cotiser jusqu’à 320 000 euros brut de revenu.

 

Retraite et Portage salarial : quels avantages ?

Le Portage salarial vous fait gagner des trimestres

En portage salarial, vous devenez salarié de la société de portage. À ce titre, vous cotisez à la retraite et vous validez des trimestres. Vous êtes en fin de carrière ? Pas besoin de gérer l’administratif, créer une société. Le portage salarial vous permet de bénéficier des avantages du salarié.

Le Portage salarial vous permet de bénéficier d’une retraite à 100 % ou de bénéficier de la majoration temporaire

Vous avez atteint l’âge légal de la retraite et bénéficiez du taux plein ? Grâce au portage salarial, vous pouvez exercer une activité une année supplémentaire pour ne pas avoir de malus (minoration temporaire) ou plus longtemps pour bénéficier des bonus prévues par le dispositif (majoration de 10 à 30 % pendant 1 an).

Le Portage salarial vous permet de compléter vos revenus

Le portage salarial vous permet de rester en activité pendant votre retraite. Vous pouvez bénéficier du cumul emploi-retraite qui vous permet de reprendre une activité professionnelle et de cumuler les revenus de cette activité avec vos pensions de retraite. Le cumul peut être total ou partiel selon votre situation. Si vous bénéficiez de la retraite à taux plein, vous cumulez intégralement vos pensions de retraite (de base et complémentaire) avec vos revenus en Portage salarial.

miniature de l'auteur

Cette page a été rédigée par
Hélène Diep, Présidente de Prium Portage
Suivez Hélène sur Twitter chevron droit

étoile Noter
commentaire logo Commenter
étoile Partager

Le guide complet pour tout connaître du Portage salarial