Generic selectors
Exact matches only
Chercher dans le titre
Chercher dans le contenu
Chercher dans les posts
Chercher dans les pages

Comment trouver des missions freelance en 2020 ?

5/5 (4 votes)

Vues : 1101

Mise à jour le 3 mars 2020

Le freelancing est en plein essor avec 930 000 professionnels indépendants en 2018, soit une progression de +145% sur 10 ans. 

Quand vous êtes freelance, vous devez trouver vos propres missions. Pour vous aider dans cette démarche, on vous livre nos 5 conseils pour identifier des opportunités de prestation, prospecter de nouveaux clients et cultiver votre réseau.

Trouver des missions en freelance

1. S'inscrire sur une plateforme pour freelances

Comment fonctionnent les plateformes pour freelances ?

Le principe des plateformes d’emploi pour freelances est de mettre en relation les professionnels en recherche de missions avec des annonceurs (entreprises ou des particuliers) à la recherche de compétences.

Les plateformes  pour freelances sont un formidable outil pour celui qui débute dans le freelancing car elles simplifient grandement la recherche de missions.

Ces plateformes se sont multipliées ces dernières années et elles se livrent une guerre acharnée pour attirer les entreprises et les meilleurs profils. Elles proposent ainsi chacune des mode de facturation, des modèles et des services différents.

Quels sont les avantages des plateformes pour freelances ?

  • Facilité d’inscription. Toutefois, certaines plateformes se positionnent sur un marché d’expertise et nécessitent une étape de qualifcation du profil (compétences, références) pour valider l’inscription.
  • Gain de temps. Avec les plateformes, vous accédez, en quelques clics, à un large éventail de de missions.
  • Sécurité. La plupart des plateformes permettent de sécuriser le règlement des missions.

Quel mode de tarification ?

  • Freemium : le freelance a accès aux services de la plateforme gratuitement. C’est l’entreprise cliente qui généralement paie un abonnement pour accéder aux services des freelances. Un modèle avec une version freemium  combinée avec une version payante sous forme d’abonnements peut également être proposé pour accéder à l’intégralité des services.
  • Abonnement : le freelance paie chaque mois un montant fixe pour accéder aux services de la plateforme.
  • Commission sur la facture : la plateforme prélève un pourcentage sur le montant facturé par le freelance.

Quel modèle ?

  • Sans intermédiation : le client règle directement le freelance sans passer par la plateforme.
  • Avec intermédiation :  le client règle la plateforme  qui reverse ensuite le montant facturé au freelance. L’intérêt est que le règlement de votre prestation est garanti soit par un versement du client avant le démarrage de la prestation, soit par une assurance en impayés souscrite par la plateforme. Les inconvénients sont que la plateforme peut prélever au passage une commission sur le montant facturé et vous imposer un délai de règlement (entre 2 et 30 jours selon les plateformes).

Quels services ?

Tout d’abord, il faut juger de la qualité d’une plateforme sur ce qui fait son principal intérêt : le nombre et la qualité des missions proposés. Ensuite, il faut juger de la facilité avec laquelle vous pouvez rechercher frd missions (algorithme de matching, filtres, fonction de tri, système d’alertes…). Enfin, nombreuses sont les plateformes qui tentent de se démarquer en proposant des services complémentaires (assurance en cas d’impayés, networking, évènements…)

Plateformes généralistes ou plateformes spécialisées ?

Il existe 2 types de plateformes: les plateformes généralistes qui couvrent une grande variété de secteurs d’activité et les plateformes spécialisées qui tentent de se démarquer des premières en s’adressant à un ou plusieurs métiers de manière ciblée (développeurs, graphistes, rédacteurs…). Le choix entre ces deux types de plateformes dépendra des missions que vous recherchez.

Les plateformes généralistes proposent généralement une plus grande variété de missions  … mais les durées de celles-ci sont généralement plus courtes et la concurrence est plus forte (ce qui poussent les tarifs vers le bas).

A contrario, les plateformes spécialisées cherchent à attirer des profils experts et tentent, en général, de qualifier les missions qui sont proposés. La publication des annonces est généralement précédée d’un échange entre la plateforme et l’entreprise cliente pour clarifier le contenu et les objectifs de la mission.

Comment choisir la plateforme qui vous convient ?

Pas d’inquiétude. Pour vous aider à choisir la plateforme généraliste ou spécialisée qui répond à vos attentes, nous avons rédigé une série de guides thématiques en fonction de votre profil : métiers du numérique, management de transition, graphisme, rédaction Web, missions pour étudiants.

2. Démarcher directement des entreprises clientes

N’hésitez pas à rechercher des personnes susceptible de recruter des freelancers et contactez les directement. Vous pouvez trouver facilement les personnes via les réseaux sociaux professionnels. Faites un courrier électronique personnalisé à la personne que vous souhaitez contacter (évitez l’e-mail type) et incluez votre CV avec des exemples de vos missions réalisées. 

Certaines sociétés souhaitent travailler uniquement avec des prestataires (sociétés de services) référencées. Si votre candidature est validée, contactez ces sociétés et surtout négociez la commission !

3. Trouver une mission grâce à son réseau

Il ne faut jamais sous-estimer la force de votre réseau ! Faites savoir à vos amis (qui en parleront à leurs amis) que vous êtes disponible et en recherche de mission ! Partagez vos compétences sur les différents réseaux sociaux (Facebook, LinkedIn…). Faites partager vos posts et rendez les public.

Beaucoup d’entreprises utilisent LinkedIn pour rechercher des freelances. Soignez votre profil et encourager vos anciens clients à poster des avis. N’hésitez pas à mettre en avant votre disponibilité et vos compétences, vous serez contactés ! 

De plus, LinkedIn publie les annonces de missions Freelance avec la société qui recrute. N’hésitez pas à utiliser ce réseau qui reste la référence pour tous les professionnels.

4. Ecrire sur des blogs ou des forums

Pour démontrer votre savoir-faire dans votre domaine de prédilection, écrire des guest posts sur des blogs ou, mieux encore, créer votre propre blog peut être un moyen de vous créer de multiples opportunités de business. Vous ne verrez pas nécessairement les résultats immédiatement mais c’est un investissement sur le long terme qui se révèle généralement payant. Si vous décider de vous investir dans le blogging, le maître mot est la régularité. Il faut vous astreindre à poster régulièrement (au minimum, une fois par mois). En complément, il est toujours utile d’intervenir sur des forums spécialisés ou des groupes Facebook en prenant soin de laisser un lien vers votre profil LinkedIn ou votre blog.

5. Passer par une société de services (ESN / SSII)

Si vous êtes freelance dans l’IT, vous pouvez proposer vos compétences à des ESN (entreprises de service du numérique). Vos compétences sont rares, n’hésitez pas à les contacter, ils ont certainement une mission à vous proposer ! Avec une ESN, vous déléguez le travail de prospection commerciale. Toutefois, pour le service rendu, l’ESN prendra une marge généralement de 20% sur le montant hors-taxe de la prestation. Pour travailler avec certains grands comptes (sociétés du CAC 400 notamment), vous risquez parfois d’être contraint de passer par une ESN référencée. Toutefois, si vous apportez la mission, il est souvent possible de négocier une commission moins élevée (entre 5% et 10%).

Prium Partners est une société du groupe Prium et peut vous accompagner dans votre recherche. N’hésitez pas à nous contacter pour plus d’informations !

miniature de l'auteur

Cette page a été rédigée par
Hélène Diep, Présidente de Prium Portage
Suivez Hélène sur Twitter chevron droit

étoile Noter
commentaire logo Commenter
étoile Partager