01 47 03 15 90

Gratuit / lundi-vendredi 9h-18h

Siège social
11, boulevard Brune
75014 PARIS

Dax Sud-ouest
120, avenue G.Clémenceau
40100 DAX

Comment devenir Freelance ?

5/5 (10 votes)

Vues : 1242

Vous avez le projet de vous lancer en Freelance pour devenir votre propre patron ? 

Synonyme d’autonomie et de liberté, le statut de Freelance séduit un nombre croissant de professionnels. Dans une étude APEC publiée en 2019, 57% des personnes interrogées se disent ainsi prêtes à quitter le salariat pour se lancer en Freelance.

Ce petit guide vous proposer un tour d’horizon sur vos motivations, le choix du statut, les démarches à réaliser, la prospection, l’organisation au quotidien pour que puissiez démarrer sereinement votre activité de travailleur libre et indépendant.

Pourquoi devenir Freelance ?

Reconversion professionnelle ou désir de concrétiser un projet professionnel, nombreux sont ceux aujourd’hui qui souhaitent devenir Freelance. Être maître de l’organisation de son travail, choisir ses propres horaires, ne pas avoir de lien hiérarchique, mieux concilier vie professionnelle et vie personnelle, négocier ses propres tarifs ….  Se lancer en Freelance présente de nombreux attraits.

Mais, nous vous conseillons de fonctionner avec méthode. La première étape consiste à interroger vos motivations et les raisons qui vous poussent à vous lancer en Freelance. Devenir Freelance est une autre manière de travailler avec ses avantages mais aussi sa part de contraintes et de risques. Vous devez donc chercher en vous les raisons qui vous poussent à vous lancer car c’est cette motivation qui vous permettra de faire face aux moments de doutes et aux difficultés.

À noter également que certains secteurs d’activité fonctionnent aujourd’hui massivement avec des travailleurs indépendants. C’est particulièrement vrai dans des secteurs utilisant les nouvelles technologies. Vous serez alors en grande partie contraint d’adopter ce statut au moment de démarrer votre activité.

Freelance : est-ce fait pour moi ?

Devenir Freelance, c’est avant tout devenir un travailleur indépendant. Vous serez maître de vos choix de missions, de vos tarifs, de votre emploi du temps et de votre charge de travail. Cela semble séduisant sur le papier car vous êtes libre mais cela signifie également que vous serez seul. Se lancer en Freelance exige une vraie prise en charge de soi-même et un stress particulier qu’il vous faudra gérer.

L’un des moyens simple pour tester le freelancing est de cumuler une activité en tant que salarié tout en démarrant une seconde activité en tant que Freelance. Vous pourrez ainsi « tâter le terrain » et voir si cette forme d’emploi vous convient. 

Autre possibilité très prisée ces dernières années :  utiliser un dispositif hybride entre entrepreneur et salarié comme le Portage salarial. C’est un moyen simple de se lancer en Freelance et vous offre un filet de sécurité à cette transition professionnelle.

Quel statut juridique choisir en Freelance ?

Freelance n’est pas un statut juridique. Il désigne l’ensemble des statuts du travailleur indépendant en opposition au statut de travailleur salarié.  En tant que travailleur indépendant, vous avez le choix du statut juridique. Trois possibilités s’offrent alors à vous :

  • L’entreprise individuelle
  • La création d’une société de type SASU ou EURL
  • Le Portage salarial : dans ce cas, vous exercerez votre activité autonome avec le statut de salarié.

Il n’y a pas de statut meilleur qu’un autre pour travailler en Freelance. Le choix du statut doit correspondre à votre situation personnelle et votre projet professionnel.

Le Portage salarial est un dispositif hybride car le travailleur fonctionne comme un indépendant mais bénéficie du statut de salarié. On parlera alors généralement de travailleur autonome.

Devenir Freelance en créant une entreprise individuelle

Pour devenir Freelance, vous pouvez créer une entreprise individuelle avec le régime de la micro-entreprise (auto-entrepreneur) tant qu’il ne dépasse le plafond du chiffre d’affaires annuel de 70 000 € pour une activité de service. 

Les principaux avantages du régime de la micro-entreprise sont :

  • Sa simplicité (création simple et rapide, obligations comptables allégées).
  • Des charges sociales moins élevées (correspondant à 22% de son chiffre d’affaires). 
  • Une absence de TVA (mais attention uniquement si votre chiffre d’affaires annuel est inférieur à 33 200 €)

Les principaux inconvénients sont :

  • Une faible protection sociale (santé, chômage, retraite) 
  • L’impossibilité de déduire ses frais professionnels ou la sous-traitance.

Devenir Freelance en créant une société unipersonnelle

Pour devenir Freelance, vous pouvez choisir de créer une société unipersonnelle de type SASU (société par action simplifiée unipersonnelle) ou EURL (entreprise unipersonnelle à responsabilité limitée). 

Les principaux avantages de la création d’une société unipersonnelle sont :

  • Une responsabilité limitée à votre patrimoine professionnel
  • Possibilité de déduire vos frais professionnels 
  • Possibilité de vous associer si besoin au cas où votre activité se développe.

Les principaux inconvénients sont :

  • Le respect d’obligations juridiques (dépôt de statuts, tenue d’assemblées générales, etc.), comptables (obligations de tenir des comptes annuels), sociales (déclarations URSSAF) et fiscales (TVA et impôt sur les bénéfices)
  • Absence de couverture chômage

Vous pouvez faire appel à un prestataire pour traiter les aspects juridiques, comptables, sociaux et fiscaux mais cela a un coût et rappelez-vous que c’est votre responsabilité qui est engagée en cas d’erreur ou de litige.

Devenir Freelance avec le Portage salarial

Pour devenir Freelance, vous pouvez choisir le Portage salarial. Vous choisissez une société de Portage salarial qui va jouer le rôle d’intermédiaire entre vous et votre client. Vous allez lui confier toute la gestion administrative de votre activité (contrats, factures, salaires, déclarations sociales, comptabilité, assurances, etc.). Vous signez un contrat de travail en Portage salarial qui vous confère le statut de salarié.

Les principaux avantages du Portage salarial sont :

  • Sa simplicité (vous n’avez rien à gérer)
  • La protection sociale d’un salarié (santé, chômage, retraite)
  • Un accompagnement (trouver des clients, se former, etc.)

Les principaux inconvénients sont :

  • Le coût entre 5% et 12% de votre chiffre d’affaires (selon la société de Portage salarial et des services demandés)
  • Le Portage salarial n’est pas ouvert à tous les métiers. Il n’est ainsi pas possible d’exercer en Portage salarial pour les métiers de négoce, les services à la personne et la plupart des métiers réglementés.

Quelles démarches pour devenir Freelance ?

Pour les démarches, tout va dépendre du statut choisi :

  • Pour devenir auto-entrepreneur, les démarches sont très simples. Vous pouvez vous inscrire en ligne en quelques clics.
  • Pour créer une société unipersonnelle, vous devez ouvrir un compte bancaire dédié au nom de la future société, déposer un minimum de capital (pour une EURL et une SASU, le capital minimum est de 1 €), publier la création de votre société dans un journal d’annonces légales et déposer des statuts au greffe du tribunal de commerce dont dépend le siège sociale de votre future société.
  • Dans le cas du Portage salarial, vous devrez signer une convention de Portage et un contrat de travail avec une société de Portage salarial. Elle s’occupera ensuite de toutes les démarches administratives. Vous n’avez pas d’entreprise à créer.

Démarrer son activité comme Freelance

Devenir travailleur indépendant ne s’improvise pas. Vous devez évaluer le potentiel de votre activité et développer une stratégie de prospection efficace.

Contrairement à un salarié, le Freelance exerce son activité professionnelle sans aucun lien de subordination. Le Freelance trouve ses propres clients et fixe, dans le cadre d’un contrat de service, le prix et les modalités de réalisation de ses prestations. 

Avant de démarrer, vous devez répondre à trois questions :

  • Quels services je vends ?
  • Qui sont mes clients ?
  • À quel prix je vends ?

Pour développer une prospection de vos clients efficace, il vous faut commencer par :

  • Être facilement identifiable sur Internet par un potentiel client qui recherche les services que vous proposez.
  • Prouver à vos futurs clients que vous êtes la bonne personne pour le job.

Pour arriver à ce résultat :

  • Soignez votre profil en ligne et inscrivez-vous sur les plateformes dédiées aux Freelances
  • Utilisez les réseaux sociaux 
  • Participer à des évènements de networking
  • Le bouche à oreille reste très efficace, alors commencez par vous appuyer sur votre réseau actuel pour vous faire connaître et identifier des prospects. 

Multipliez tous les canaux de prospection possibles pour être efficace et ne vous découragez pas si vous n’avez pas de réponse immédiatement.

Organiser son quotidien de travailleur indépendant

Pour réussir en tant que Freelance, vous devez apprendre à vous organiser seul et à anticiper. 

Créez-vous un véritable espace de travail si vous exercez votre activité à domicile. Il est vivement recommandé de séparer votre espace professionnel de votre espace personnel pour être efficace. Travailler dans un espace de co-working est également une option que vous pouvez envisager pour allier un environnement de travail stimulant et des opportunités de réseautage. 

Encore plus important, apprenez à anticiper. Vous devez continuer à prospecter des clients avant la fin de vos missions pour limiter les périodes sans facturation. Restez en veille constante sur les opportunités business qui peuvent se présenter à vous en dédiant un minimum de temps chaque semaine à ce travail de prospection.  

Développer son activité comme Freelance

Votre expertise va devenir le cœur de votre activité de Freelance mais pensez à développer d’autres compétences en suivant des formations. Vous pouvez ainsi vous former pour rendre plus efficace votre prospection, développer un avantage concurrentiel ou améliorer votre productivité.

Devenir Freelance implique de sortir de sa zone de confort. Il vous faudra développer des compétences commerciales même si ce n’est pas votre cœur de métier. Vous devez apprendre à vous vendre et à vendre vos services. Une fois vos premières missions réalisées, faites le savoir en actualisant votre profil en ligne : « Good jobs make new jobs ». Plus vous ferez la publicité de vos succès, plus vous aurez de chances d’attirer de nouveaux clients. 

Si vous avez développé une compétence particulièrement pointue dans un domaine, prenez le temps d’écrire un article sur le sujet et diffusez le sur les réseaux sociaux ou des blogs spécialisés. L’objectif est de construire votre crédibilité en tant que professionnel. Cela rassurera vos futurs clients et vous permettra de créer de nouvelles connexions.

miniature de l'auteur

Cette page a été rédigée par
Vincent Ribaudo, Directeur général de Prium Portage
Suivez Vincent sur Twitter chevron droit

étoile Noter
commentaire logo Commenter
étoile Partager

Commentaires (2)

admin

Tout à fait. C'est la motivation n°1 lorsqu'on interroge les freelances qui utilisent le portage salarial.

Voir tous les commentaires

Tout ce qu’il faut savoir pour démarrer en Freelance