01 47 03 15 90

Gratuit / lundi-vendredi 9h-18h

Siège social
11, boulevard Brune
75014 PARIS

Dax Sud-ouest
120, avenue G.Clémenceau
40100 DAX

Freelance (SASU, EURL ) ou Portage salarial ?

0/5 (0 votes)

Vues : 139

Vous avez décidé de vous lancer à votre compte et vous hésitez entre la création d’une société unipersonnelle de type SASU ou EURL et le Portage salarial ?

Ces solutions seront plus ou moins adaptées selon votre situation et votre projet professionnel.

Nous vous proposons de comparer les avantages et les inconvénients entre ces formes sociales pour éclairer votre choix.

SASU / EURL vs Portage salarial : Quelles activités ?

Créer une société unipersonnelle ou utiliser le Portage salarial sont deux solutions pour lancer votre activité de travailleur indépendant. Toutefois, le champ d’application du Portage salarial est plus limité que la SASU ou l’EURL.  Le Portage salarial convient principalement aux activités de service non réglementées

La création d’une SASU (société par actions simplifiée) ou EURL (entreprise unipersonnelle à responsabilité limitée) est donc plus adapté à :

  • Une activité de négoce (achat et vente de produits). 
  • Une activité de service à la personne (travaux ménagers, soutien scolaire, garde d’enfants, et.) qui ne peut être prise en charge dans le cadre du Portage salarial 
  • Si vous avez un véritable projet d’entreprise, c’est-à-dire que vous avez besoin de fonds de roulement, d’embaucher des salariés ou de vous associer. Dans ce cas, créer une société de type SASU ou EURL vous permet d’évoluer facilement vers une forme juridique comme la SAS, la SARL ou la société anonyme.

Contrairement à une SASU ou une EURL, le Portage salarial est soumis à l’obligation de verser au Freelance un salaire minimum. Vous devez donc générer un minimum de chiffre d’affaire d’environ 250 € par jour pour bénéficier de ce dispositif, ce qui exclut les activités avec de trop faibles revenus. 

Une indépendance commune aux deux statuts

Les statuts juridiques de la SASU ou de l’EURL sont des formes de sociétés qui ne comptent qu’un seul et unique associé.

Le consultant en Portage salarial ou salarié porté exerce et développe, de manière autonome, son activité professionnelle en déléguant la gestion administrative à une société de portage salarial.

Dans les deux cas, vous jouissez d’une totale liberté dans la conduite de votre activité et l’organisation de votre travail.

SASU / EURL vs Portage salarial : Mise en place

Avec le Portage salarial, vous n’avez pas à créer votre propre entreprise pour pouvoir exercer votre métier en tant qu’indépendant. Après avoir signé votre convention de Portage et votre contrat de travail en Portage salarial, toutes les démarches administratives sont prises en charge par la société de Portage salarial. 

A contrario, lorsque vous créez une société, vous devez réaliser un certain nombre de formalités :

  • Rédiger des statuts
  • Ouvrir un compte professionnel au nom de la société
  • Déposer vos statuts au greffe du tribunal de commerce
  • Publier dans un journal d’annonces légales
  • etc.

SASU / EURL vs Portage salarial : La gestion au quotidien

La gestion d’une SASU ou d’une EURL s’accompagne de nombreuses tâches administratives  :

  • Facturation de vos missions
  • Relancer les impayés
  • Déclarer et verser vos cotisations sociales à l’URSSAF
  • Tenir une comptabilité à jour
  • Déclarer et régler votre TVA et impôt sur les sociétés
  • Etablir des procès verbal d’assemblée générales
  • etc.

En SASU ou en EURL, vous pouvez externaliser la gestion juridique, comptable, fiscale et sociale à un expert-comptable mais cela a un coût et c’est votre responsabilité qui reste engagée en cas d’omission ou d’erreur dans vos déclarations (pour cette raison, nous vous conseillons de suivre ces aspects même si vous faites appel à un prestataire).  

En Portage salarial, tous ces aspects administratifs sont prises en charge. Votre seule préoccupation est de réaliser vos prestations selon les termes que vous avez négociés et prospecter de nouveaux clients.

SASU / EURL vs Portage salarial : Quelle protection sociale ?

Contrairement au statut de Freelance en SASU ou EURL, le Portage salarial permet au travailleur indépendant de bénéficier d’une protection sociale complète. Il bénéficie notamment de :

  • La Prévoyance : cette assurance permet une indemnisation en cas de maladie, de décès ou d’un accident. Pour un Freelance en SASU ou EURL, nous vous conseillons fortement de contracter cette assurance complémentaire.
  • L’assurance chômage : Avec une SASU ou une EURL, vous ne pouvez pas bénéficier de l’assurance chômage. C’est une différence importante avec le Portage salarial. Vous pouvez souscrire une assurance privée mais son coût est prohibitif.
  • L’assurance retraite : Ici, il faut distinguer entre l’EURL qui bénéficie du régime de retraite des indépendants et la SASU ou le Portage salarial qui bénéficient du régime de retraite général des salariés. Le régime de retraite général est bien plus intéressant que celui des indépendants.

SASU / EURL vs Portage salarial : Quelle rémunération ?

Dans le cas d’une création d’une société, vous pouvez bénéficier du régime Travailleur non salarié (TNS) avec un taux de charges sociales situé à moins élevé. En revanche, dans la cas du Portage salarial, vous êtes obligatoirement un salarié et vos cotisations sociales seront plus élevées. C’est la contrepartie de la protection sociale attachée à ce statut. Pour faire une comparaison objective, il faut voir vos assurances santé, chômage ou retraite comme du salaire différé. 

Pour comparer les coûts entre création d’une société et le Portage salarial, il vous faut comparer le coût d’un expert comptable, le coût de vos assurances complémentaires (RC Pro, Prévoyance, locaux, assurance chômage privée, etc.) avec le coût d’une société de Portage salarial. Ce coût correspond généralement à un pourcentage de vote chiffre d’affaires hors-taxe qui se situe entre 5% et 12% selon la société et les services demandés.

SASU / EURL vs Portage salarial : Quelle optimisation de vos revenus ?

En Portage salarial, vous pouvez accéder à des services d’optimisation de revenus. Bien entendu, ceux-ci dépendront de la société de Portage salarial choisie. Ces optimisations incluent :

  • Le remboursement de vos frais professionnels au réel ou sous forme forfaitaire (si votre situation répond aux conditions imposées par la réglementation)
  • Les tickets restaurant
  • Des plans d’épargne salariale comme le PEE (épargne bloquée 5 ans) ou le PERCO (épargne bloquée jusqu’à la retraite)
  • Le Chèque Emploi Service
  • Les Chèques Cadeaux

Chez Prium Portage, nous proposons l’ensemble de ces services d’optimisation mais ce n’est pas le cas de toutes les sociétés de Portage salarial. En tant que SASU ou EURL, vous n’aurez généralement pas accès à ces moyens d’optimisation.

SASU / EURL vs Portage salarial : Quel accès au crédit ?

En Portage salarial, il sera plus facile d’obtenir un crédit bancaire ou un logement. Il vous sera demandé une attestation de travail de votre société de Portage salarial et vos 3 derniers bulletins de salaire.

En EURL ou en SASU, il vous sera généralement demandé vos 3 derniers bilans et il sera plus difficile d’obtenir un financement sans donner votre caution personnelle.

SASU / EURL vs Portage salarial : Quel accompagnement ?

En créant votre SASU ou votre EURL, vous serez livré à vous-même. L’isolement peut être difficile surtout lorsque vous démarrez en Freelance.

En Portage salarial, vous être accompagné par une équipe d’experts. Ils peuvent vous conseiller pour votre prospection commerciale ou votre parcours de formation. Vous bénéficiez également de l’accès à un réseau d’autres professionnels en Portage salarial. Vous pouvez ainsi échanger sur vos pratiques et vous créer des opportunités de business.

miniature de l'auteur

Cette page a été rédigée par
Vincent Ribaudo, Directeur général de Prium Portage
Suivez Vincent sur Twitter chevron droit

étoile Noter
commentaire logo Commenter
étoile Partager

Tout ce qu’il faut savoir pour démarrer en Freelance