Comment devenir freelance en 6 étapes clés

10 juin 2021

5/5 (2 votes)

Vues : 233

Temps de lecture : 3 minutes

Un homme en costume de bureau est assis à son bureau. Devant lui, un ordinateur portable, un classeur, une lampe de bureau, un pot de crayon, une tasse à café et un pot de plante verte.

Le profil freelance séduit de plus en plus comme en témoigne l’augmentation constante du nombre de travailleurs indépendants. En plus de répondre à une mutation profonde du marché, il est aussi l’opportunité pour certains de travailler autrement. Cependant, devenir freelance reste un choix assez singulier et qui demande de la maturité. Voici quelques conseils pour démarrer dans de bonnes conditions.

Pourquoi devenir freelance ?

Le travailleur indépendant ou en freelance à Paris – par exemple – n’est soumis à aucun lien de subordination. Il peut librement choisir ses clients et ses missions. Il gère ses horaires comme il le souhaite et fixe ses propres tarifs. Il ne faut cependant pas se méprendre sur ces réalités du freelancing. La véritable liberté, c’est de pouvoir choisir ses propres contraintes.

Ce profil requiert également d’endosser plusieurs casquettes. En plus de votre expertise technique vous serez chef d’entreprise et vous devrez assurer la gestion administrative et comptable de votre activité.

Si ces aspects du mode de vie freelance vous semblent beaucoup plus attrayants qu’effrayants, alors vous avez de bonnes raisons de vous lancer dans l’aventure.

Définir vos missions et votre proposition de valeur

Le concept japonais de l’Ikigaï utilisé dans une approche business peut vous aider à vous positionner sur le marché.
Une offre de service pertinente se trouve à la rencontre des 4 composantes suivantes :

  • Ce que vous aimez (votre motivation)
  • Ce en quoi vous êtes doué (vos compétences)
  • Ce dont le monde à besoin (les besoins de vos clients)
  • Ce pour quoi vos clients sont près à payer (votre rémunération)

Identifier votre client type

L’Ikigaï vous donnera déjà une idée de qui est votre client. Pour affiner cet aspect vous pouvez vous poser la question : avec qui souhaitez-vous travailler ? Les grandes sociétés proposent en général des missions très cadrées. La relation client avec des entreprises de tailles plus réduites (PME ou TPE) peut en revanche s’avérer plus intéressante. Enfin, peut-être souhaitez-vous vous insérer dans le monde des start-up ?

Définir votre tarif

L’erreur classique lorsqu’on débute est de fixer des tarifs trop bas. Pour les recruteurs, le profil freelance est synonyme d’expertise. Baisser ses tarifs par rapport à ceux du marché ne vous rend pas plus compétitif bien au contraire, vous perdez en crédibilité. Vous devez donc annoncer un tarif à la hauteur de vos compétences quelle que soit votre expérience.
N’oubliez pas non plus que vos tarifs doivent inclure vos charges ainsi que tout le temps, non rémunéré, que vous consacrez à la gestion de votre activité.

Choisir votre type de structure

Lorsque l’on débute, il est préférable d’opter pour un statut juridique offrant une gestion simplifiée des formalités administratives. La micro-entreprise est particulièrement adaptée pour cela. Vous pouvez également faire appel à une société de portage salarial.
Vous aurez alors les avantages du salariat (mutuelle d’entreprise, allocation chômage, cotisation retraite) et l’autonomie d’un travailleur indépendant. La contrepartie sera des revenus moindres pour financer la partie gestion qui est prise en charge par la société de portage.

Construire votre marque et vous rendre visible

Investir dans des activités connexes est l’opportunité de vous démarquer du lot. Pour cela vous pouvez tenir un blog, créer une chaine YouTube ou être actif dans des forums spécialisés. Ces signaux renforcent votre crédibilité auprès des recruteurs.

Trouver des clients sur des plateformes freelance

Les plateformes de mise en relation avec les clients sont souvent le point de départ et un bon tremplin pour votre activité. Néanmoins, la compétition y est rude compte tenu du grand nombre d’inscrits. Il faudra dans un premier temps ne pas être trop exigeant sur les missions proposées. En persévérant, vous commencerez à développer votre portfolio et à gagner en expérience.

Se lancer en tant que freelance demande donc une réflexion approfondie en amont et d’élaborer une stratégie solide. En suivant ces conseils vous partirez avec de bonnes bases et vous éviterez certains pièges. Maintenant, tout entrepreneur sait qu’il n’y a pas meilleur test pour évaluer une offre que de la confronter au réel le plus rapidement possible.

miniature de l'auteur

Cette page a été rédigée par

Suivez Hélène sur Twitter chevron droit