Le certificat de compétences délivré par la SNIPF

14 août 2020

5/5 (1 votes) -

Vues : 496

- 2 minutes

Photos d'un groupe d'Ingénieurs souriant

Depuis 82 ans, la SNIPF (Société Nationale des Ingénieurs Professionnels de France) est reconnue pour son savoir-faire en matière de validation des compétences d’Ingénieur. Grâce à son accréditation par le Comité Français d’Accréditation (COFRAC), la SNIPF délivre un Certificat de Compétence d’Ingénieur Professionnel (CDCIP) qui certifie qu’une personne a les compétences pour assumer la fonction d’ingénieur dans une spécialité précise.

Comment ça marche ?

Le Certificat de Compétence d’Ingénieur Professionnel est lié à l‘exercice même du métier d’ingénieur. C’est une certification qui est valable pendant 3 ans, renouvelable sur demande par période de 3 ans, sous la réserve de toujours exercer la fonction d’ingénieur.

Le CDCIP suit la norme internationale ISO 17024 (remise à niveau en 2012), en l’obtenant alors, un Ingénieur peut avoir une reconnaissance nationale et internationale dans les 196 pays signataires de cette norme.

Pour qui ?

Le BIT (Bureau International du Travail) répertorie 49 métiers éligibles à la certification. On retrouve alors : 

  • Les personnes faisant fonction d’Ingénieur et désirant obtenir une validation de leurs compétences professionnelles acquises par l’expérience et la formation ;
  • Les Ingénieurs diplômés dans une spécialité, mais exerçant dans une spécialité différente, et souhaitant donc faire valider leurs compétences dans ce domaine ; 
  • Les Ingénieurs (ou techniciens faisant fonction d’Ingénieur) désirant faire valider leurs compétences que ce soit pour des missions à l’étranger, ou pour des réponses à des appels d’offres nationaux ou internationaux, ou pour toute autre motivation ;
  • Les professionnels exerçant une fonction d’Ingénieur et devant répondre à une exigence du marché en matière de Certification Professionnelle ;
  • Les professionnels exerçant un métier reposant sur la compétence d’Ingénieur et désirant faire reconnaître et valoriser leur pratique régulière du métier d’Ingénieur par une Certification Professionnelle.

La procédure de certification

Il faut constituer un dossier dans lequel l’Ingénieur rend compte de l’ensemble de son parcours : sa formation initiale, ses diverses fonctions professionnelles jusqu’à ses fonctions actuelles tout en précisant ses responsabilités techniques, humaines et financières ainsi que la totalité de ses  travaux personnels. Par la suite, une commission nationale tripartite indépendante (composée de 3 collèges : Ingénieurs diplômés et scientifiques, chefs d’entreprises, Ingénieurs Professionnels) va examiner le dossier en suivant une grille de critères précis. C’est à eux de décerner ou non le certificat. Suivant les dossiers, un mémoire peut être aussi exigé par la commission.

Conditions de certification

Les conditions pour obtenir le CDCIP, sont : 

  • Il faut avoir exercer une fonction d’Ingénieur depuis 4 ans minimum
  • Avoir 31 ans au moins, 28 ans à 31 ans pour les diplômés.
  • Avoir une formation de niveau bac + et d’autres formations complémentaires
  • Pouvoir fournir un document de reconstitution de carrière ou encore un exposé technique.

Le tarif

Il existe des frais de chancellerie et de dossier pour la certification. Ils sont à retrouver ici.

 

Loi Avenir professionnel : Obligation de certification !
Les OPCA deviennent les OPCO : quels changements ?
miniature de l'auteur

Cette page a été rédigée par

Suivez Naomi sur Twitter chevron droit