01 47 03 15 90

Gratuit / lundi-vendredi 9h-18h

Siège social
11, boulevard Brune
75014 PARIS

Dax Sud-ouest
120, avenue G.Clémenceau
40100 DAX

Interview de Jérôme,
développeur Ruby et globe-trotter

4 novembre 2019

Parlez-nous de votre métier ?

Je suis Développeur Ruby orienté back-end, concrètement mon travail consiste à intégrer dans des applications plusieurs services externes (API), pour des clients comme Zendesk ou Aircall, et développer les fonctionnalités requises par nos clients. Il y a aussi une importante partie de revue de code, test et travail en équipe. On fait des réunions quotidiennes avec l’équipe technique, et on est aussi en contact avec l’équipe Business pour récolter leurs besoins. L’idée est d’automatiser le plus de tâches répétitives pour augmenter leur productivité.

Vous avez choisi le Portage salarial. Quel a été le petit plus dans votre choix par rapport aux autres statuts ?

Pour la simplicité, je n’ai pas eu le temps ni l’envie de me renseigner sur les autres statuts (auto-entrepreneur, entreprise individuelle, passer par un comptable) avant de commencer ma mission, et je ne savais pas au début combien de temps j’allais rester en freelance. Je ne voulais pas me lancer dans des démarches pour seulement quelques mois.

Pourquoi avoir choisi Prium Portage ?

J’avais été employé auparavant en CDI chez Prium Solutions durant un an en temps que Développeur Ruby junior, donc je connaissais déjà une partie de l’équipe. J’ai participé au développement de l’extranet de la société. Prium Solutions m’a également recommandé pour ma dernière mission chez Effilab. C’est donc naturellement que je me suis tourné vers Prium Portage pour m’accompagner dans ma vie de Freelance et j’en suis très satisfait.

Quel est votre mode de vie ?

Je suis en télétravail, et j’ai choisi d’en profiter pour voyager en Asie. En 2019 j’ai travaillé successivement depuis la Thaïlande, la Corée du Sud, le Japon, la Malaisie et l’Australie. Ça a été une chance de pouvoir découvrir tous ces endroits et d’y séjourner plus longtemps que si je n’y étais allé qu’en vacances. En raison du décalage horaire, j’étais souvent libre de visiter le matin avant de commencer le travail, l’après-midi. Selon les endroits, le coût de la vie est plutôt faible, donc je peux vivre à l’hôtel sans dépenser plus qu’un loyer parisien, tout en restant libre de partir ailleurs du jour au lendemain.
Je travaille en général depuis l’hôtel ou un logement Airbnb car avec le décalage horaire (jusqu’à 8h de différence avec la France) les espaces de co-working ne sont pas forcément ouverts. Je fais attention à avoir toujours une bonne connexion internet (en utilisant la 4G en hotspot en cas de besoin) pour pouvoir communiquer en vidéo avec mes collègues en France. Mon objectif était d’avoir une réelle transparence pour mon client et mes collègues au niveau de la communication, des horaires etc, que je sois en France où à l’étranger.

    

 

Votre situation vous impose-t-elle de travailler avec les clients du pays ou gardez-vous vos clients français ?

Je n’ai qu’un seul client à temps plein, basé à Paris, et je passe dans les bureaux semi-régulièrement quand l’occasion se présente, c’est toujours sympa de rencontrer les collègues. Un de mes regrets en télétravail est d’être un peu isolé, mais c’est un choix.

Aujourd’hui, recommandez-vous cet équilibre vie pro/vie perso avec le statut de salarié porté ?

Je n’ai aucune difficulté pour travailler depuis l’étranger en tant que salarié porté, puisque mon entreprise client n’avait pas la responsabilité au niveau des assurances ou de la gestion administrative (cela n’aurait apparemment pas été possible si j’avais été en CDI). En 2 ans de portage je ne suis passé dans les bureaux de Prium à Paris qu’une seule fois, pour la signature du contrat. Toute la communication ultérieure s’est faite par email donc c’est pratique.

L’avantage du Portage salarial, pour moi, c’est de ne pas avoir à me préoccuper des formalités (facturation, charges, paie, prélèvements, etc) pour me concentrer sur mon travail et mon itinéraire.

Quels sont vos objectifs ou projets pour le futur ?

J’arrête le portage et le freelance pour le moment car je souhaite vivre au Japon et j’ai besoin d’un statut CDI pour obtenir un visa de travail, mais je reviendrai sans doute au freelancing dans quelques années pour la liberté.

Prium Portage en un mot c’est ?

Des formalités simples, de la réactivité et une équipe prof et sympa ! 🙂

Nombre de vues : 171

miniature de l'auteur

Cette page a été rédigée par
Hélène Diep, Présidente de Prium Portage
Suivez Hélène sur Twitter chevron droit