01 47 03 15 90

Gratuit / lundi-vendredi 9h-18h

Siège social
11, boulevard Brune
75014 PARIS

Dax Sud-ouest
120, avenue G.Clémenceau
40100 DAX

Portage salarial vs CDI classique

0/5 (0 votes)

Vues : 162

Un Freelance qui décide de se lancer en Portage salarial signe un contrat de travail, généralement un CDI avec sa société de Portage salarial. C’est ce que contrat de travail qui lui confère le statut de salarié porté. Mais quelles sont les différences avec un CDI « classique »

Nous vous aidons à y voir plus clair entre CDI en Portage salarial et CDI classique .

emme avec le menton posé sur l'index de la main droite

Portage salarial vs CDI classique : quelle protection sociale ?

La protection sociale est identique dans les deux cas. Vous bénéficiez du statut de salarié et de tous les avantages associés à ce régime (santé, chômage, retraite, mutuelle).

Si vous exercez à temps partiel, vous pouvez également cumuler vos indemnités chômage avec votre emploi.

Portage salarial vs CDI classique : quelle liberté ?

En salariat classique, vous possédez un lien de subordination étroit avec votre employeur.

A contrario, en Portage salarial, ce lien est uniquement formel et vous restez autonome dans l’organisation de votre travail. Vous demeurez libre dans le choix de vos clients, de vos missions et de vos tarifs. Vous décidez de vos horaires et des modalités d’exécution de vos missions (en présentiel chez votre client ou en télétravail). Il n’existe aucun lien hiérarchique entre votre client et vous. Vous fonctionnez dans le cadre d’une relation de service avec votre client selon les termes inscrits dans votre contrat commercial de prestation de services.

Par ailleurs, en Portage salarial, vous n’êtes pas soumis à une quelconque clause de non-concurrence ou d’exclusivité avec votre société de Portage salarial. Vous pouvez décidez de cumuler plusieurs activités et de quitter votre société de Portage salarial à tout moment en gardant la propriété de votre clientèle.

Portage salarial vs CDI classique : quelle rémunération ?

C’est une différence majeure avec le CDI classique. En Portage salarial, votre rémunération dépend directement du chiffre d’affaires que vous générez. Si vous ne générez aucune activité, la société de Portage salarial ne pourra vous verser de salaire et établira alors un bulletin de salaire à 0 €.

Toutefois, vous bénéficiez en Portage salarial de deux sécurités :

  • Un salaire minimum doit vous être versé tous les mois, indépendamment du règlement de vos clients. Ce salaire minimum correspond à un salaire mensuel au moins égal à 2.288 € brut pour un temps plein (salarié porté junior, c’est à dire ayant moins de 3 années en Portage salarial)
  • Votre société de Portage salarial doit également provisionner chaque mois 10% de votre salaire de base sous forme de réserve financière et vous la reverser durant les périodes d’inactivité.

Un emploi versus un accompagnement

Un employeur classique vous emploie pour un job précis. Vous pouvez, bien entendu, évoluer vers d’autres postes au sein de l’entreprise mais ce n’est pas la raison principale qui a motivé votre recrutement. 

En Portage salarial, l’approche est différente. Votre société de Portage vous accompagne pour vous aider à développer votre activité. C’est un partenariat gagnant-gagnant car plus vous générez d’activité et donc de chiffre d’affaires, plus la société de Portage salarial augmentera sa commission de gestion prélevée sur ce même chiffre d’affaires. Elle a donc tout intérêt à vous accompagner dans votre prospection commerciale ou dans vos besoins de formation. Booster vos compétences vous permettra généralement d’augmenter votre valeur ajoutée et donc votre chiffre d’affaires.

De plus, la société de Portage salarial se positionne dans une relation de service par rapport à ce qu’elle peut vous offrir. Vous êtes, au final, son véritable client. Elle va donc vous conseiller pour optimiser vos revenus (la qualité de ces conseils variera d’une société de portage à une autre).

Chez Prium Portage, nous proposons ainsi à nos Freelances en Portage salarial :

  • Un remboursement de leurs notes de frais au réel, sous réserve de nous fournir les justificatifs
  • Un remboursement de frais professionnels sous forme forfaitaire quand votre situation le permet
  • Des tickets restaurant dématérialisés
  • Des titres CESU (Chèque Emploi Service Universel)
  • Des chèques cadeaux
  • L’accès à des plans d’épargnes salariale tels que le PEE (Plan d’Epargne Entreprise) et le PERCO (Plan d’Epargne Retraite Collectif)
  • L’accès à des offres privilégiées (Club employés) dignes d’un CE d’un grand groupe.
miniature de l'auteur

Cette page a été rédigée par
Vincent Ribaudo, Directeur général de Prium Portage
Suivez Vincent sur Twitter chevron droit

étoile Noter
commentaire logo Commenter
étoile Partager

Tout ce qu’il faut savoir pour démarrer en Freelance