Logo calendrier blanc Prendre rdv
Logo simulateur blanc Simulateur

Comment réussir une négociation ?

⭐   3/5 (2 votes)

👁  706

⌛ 5 minutes

Dans votre carrière professionnelle, vous serez amené à négocier pour différentes raisons. La négociation se présente comme une véritable clé pour déverrouiller des opportunités, résoudre des conflits, et atteindre des objectifs. Que vous cherchiez à conclure un accord commercial majeur, à négocier votre salaire, la capacité à mener une négociation réussie peut faire la différence entre un succès éclatant ou une impasse frustrante.

titre de l'article sur fond de deux personnes qui négocient

Dans cet article, nous explorerons en détail les principes fondamentaux et les stratégies clés qui sous-tendent une négociation fructueuse. De la préparation initiale à la gestion des émotions, en passant par la recherche de solutions créatives et l’établissement de relations de confiance, nous vous guiderons à travers les étapes essentielles pour réussir une négociation. Nos conseils vont vous aider à devenir un négociateur habile qui réalise ses objectifs avec succès.

Étape n°1 : Effectuez une préparation avant la négociation

Avant même de vous asseoir à la table de négociation, vous devez vous assurer que vous avez une compréhension claire de vos propres objectifs, de vos limites et de la partie adverse.

Avant de vous engager dans des pourparlers, renseignez-vous sur la personne ou l’entité avec laquelle vous allez négocier. Comprenez leur historique, leurs priorités et leur style de négociation. Cette information peut vous aider à anticiper leurs réactions, à adapter votre approche et à trouver des points communs sur lesquels baser la discussion. Plus vous en savez sur la partie adverse, plus vous aurez de chances de construire une relation de confiance.

Ensuite, vous devez vous fixer des objectifs. Vous devez avoir une clarté totale sur ce que vous voulez accomplir. Définissez vos objectifs spécifiques, qu’il s’agisse d’un prix, d’un délai, d’une condition contractuelle, ou de tout autre élément négociable. Vous devez avoir une idée précise de ce que vous espérez obtenir à la fin de la négociation. Cela vous permettra de rester concentré sur vos priorités et de ne pas vous laisser distraire par des éléments secondaires.

Puis, il faut vous fixer vos limites pour établir un seuil de tolérance, qui vise à savoir jusqu’où vous êtes prêt à aller pour parvenir à un accord. Si vous connaissez vos limites, cela vous évitera de vous engager dans un accord qui pourrait être préjudiciable.

Enfin, avant de négocier, rassemblez autant d’informations pertinentes que possible. Cela peut inclure des données financières, des antécédents de négociation, des lois ou des réglementations pertinentes, et d’autres informations spécifiques au sujet de la négociation. Plus vous avez de données à votre disposition, plus vous serez en mesure de soutenir vos arguments et de prendre des décisions éclairées tout au long du processus de négociation. La recherche minutieuse renforcera votre position et vous aidera à anticiper les contre-arguments de la partie adverse.

Étape 2 : Disposer des compétences clés

Une négociation réussie repose non seulement sur des connaissances préalables solides, mais aussi sur un ensemble de compétences essentielles qui doivent être mises en œuvre pendant les pourparlers. Voici les compétences clés qui vous aideront à réussir dans l’arène de la négociation.

L’écoute active

L’écoute active est l’art d’entendre et de comprendre véritablement ce que l’autre partie dit. Pour réussir dans une négociation, il est essentiel d’écouter avec attention, de poser des questions pertinentes et de montrer que vous comprenez les préoccupations et les besoins de l’autre partie. L’écoute active favorise la création d’une atmosphère de confiance, permet d’identifier des opportunités de compromis, et réduit les malentendus.

La communication non verbale

La communication non verbale englobe les signaux que nous émettons à travers notre langage corporel, notre ton de voix, notre expression faciale et d’autres signaux subtils. Pendant une négociation, il est crucial de maîtriser ces éléments de communication, car ils peuvent renforcer ou contredire vos paroles. Une posture ouverte et confiante peut montrer que vous êtes prêt à collaborer, tandis qu’une attitude fermée peut être perçue comme de la réticence. En comprenant et en contrôlant votre communication non verbale, vous pouvez renforcer votre message et établir une relation positive avec l’autre partie.

La gestion des émotions

Les émotions peuvent souvent entraver une négociation. La gestion des émotions implique de rester calme, professionnel et rationnel, même lorsque les tensions augmentent. La maîtrise de soi est essentielle pour éviter les réactions impulsives ou émotionnelles qui pourraient saboter la négociation. Prendre du recul, respirer profondément et se rappeler les objectifs initiaux peut vous aider à rester concentré sur le processus de négociation plutôt que de laisser les émotions prendre le dessus.

La gestion des impasses et des conflits

Pour résoudre les conflits, il est essentiel d’utiliser des techniques de résolution, telles que la recherche de solutions mutuellement bénéfiques ou la médiation d’un tiers impartial. Savoir dire « non » de manière constructive permet de clarifier ses limites tout en maintenant une attitude ouverte à la discussion et à la recherche de compromis. De plus, la patience joue un rôle essentiel, car les négociations peuvent être longues et complexes. En faisant preuve de patience, on peut attendre que des opportunités se présentent et éviter de se laisser emporter par des émotions négatives, ce qui renforce les compétences en négociation et conduit à des résultats plus satisfaisants.

Étape 3 : Entamer les négociations

Une négociation réussie suit généralement un processus bien défini, divisé en plusieurs étapes clés. Comprendre ces étapes et les aborder de manière stratégique est essentiel pour parvenir à un accord favorable.

L’ouverture des négociations

C’est le moment où vous établissez une atmosphère de travail et définissez le ton pour le reste de la négociation. Il est important d’être courtois, de présenter les participants, et de clarifier l’objectif de la négociation. L’ouverture doit également inclure la mise en place de règles de base, telles que le respect des délais et des règles de confidentialité. Une ouverture réussie crée un environnement propice à la communication productive.

L’exploration des besoins et des intérêts de chaque partie

Une fois la négociation lancée, la prochaine étape consiste à explorer les besoins, les intérêts et les priorités de chaque partie. Posez des questions ouvertes pour encourager l’autre partie à partager ses préoccupations et ses objectifs. Plus vous comprenez les motivations de l’autre, plus il est facile de trouver des points d’accord et de construire des solutions gagnant-gagnant.

Les propositions et les contre-propositions

À mesure que la négociation progresse, les parties commencent à faire des propositions et des contre-propositions pour parvenir à un accord. Cette étape implique généralement des compromis et des ajustements de part et d’autre. Il est important de rester flexible et ouvert aux alternatives, tout en veillant à ce que vos objectifs initiaux soient pris en compte. La communication efficace est essentielle pour éviter les malentendus.

La négociation des détails

Une fois que les grandes lignes de l’accord commencent à se dessiner, il est temps de négocier les détails spécifiques. Cela peut inclure des clauses contractuelles, des termes financiers, des délais et d’autres éléments spécifiques à la négociation. La précision est cruciale à cette étape, car les détails mal compris ou négligés peuvent entraîner des problèmes à l’avenir. Assurez-vous que toutes les parties sont d’accord sur chaque aspect de l’accord

La fermeture de l’accord

Cette étape implique la confirmation finale de l’accord, la signature des documents nécessaires, et la mise en place des étapes suivantes. Assurez-vous que toutes les parties sont satisfaites des termes de l’accord et qu’elles ont une compréhension claire des prochaines étapes. La fermeture doit se faire de manière cordiale et professionnelle, renforçant ainsi la confiance entre les parties.

Pour aller plus loin dans la négociation…

Découvrez le livre de Marwan Mery, dirigeant d’ADN Group, Négociation complexe paru en octobre 2022 aux éditions Eyrolles. Un ouvrage rempli de conseils instructifs, fourni par un professionnel de la négociation.

« C’est un principe de base. Le négociateur doit toujours faire en sorte de parler moins que la partie adverse. »

Ce manuel est essentiel et va vous permettre d’approfondir votre savoir en termes de négociation afin d’atteindre au mieux vos objectifs.

 

5 défauts pour réussir son entretien d’embauche
4 conseils pour se présenter en entretien

22 novembre 2023

Catégorie(s) : Actualités, Booster mon business, Développement personnel

miniature de l'auteur

Cette page a été rédigée par

Suivez Maïssa sur Twitter ou Linkedin