5 défauts pour réussir son entretien d’embauche

4.7/5 (14 votes)

Vues : 610

Temps de lecture : 9 minutes

Une femme apeurée tenant un ordinateur portable à deux mains regarde droit devant elle, à sa gauche s'affichele mot "Qualités" et à sa droite le mot "Défauts".

 

Vous recherchez un emploi, vous êtes en quête du job idéal et avez postulé à plusieurs offres et… vous avez obtenu un entretien d’embauche !

Félicitations 🎉  🎉 🎉  La moitié du chemin est fait !

Désormais, pour vous donner toutes les chances de décrocher le poste, notre conseil est de bien préparer cet entretien. Réussir son entretien, c’est 90% de préparation.

Votre objectif : convaincre le recruteur que vous êtes LA personne parfaite pour le job !

On vous donne, dans cet article, toutes les clés pour réussir cet entretien d’embauche.

Préparer son entretien d’embauche : les points clés

  1. Prenez du temps pour préparer votre entretien.
  2. Renseignez-vous sur l’entreprise qui recrute. Consultez son site Web et notez les points clés, retenez quelques chiffres à son sujet, identifiez son actualité et notez les points importants sur sa stratégie.
  3. Analysez votre CV et relevez vos atouts par rapport au poste.
  4. Regardez vos faiblesses en face.
  5. Préparez votre pitch, entraînez-vous à la prise de parole.
  6. Bien préparer toutes ses affaires pour le jour J.

Lors de l’entretien, vous serez jugé sur votre personnalité et l’adéquation potentielle avec le poste à pourvoir et la compatibilité avec vos futurs collègues dans l’entreprise. Pour votre préparation, vous allez anticiper toutes les questions qui vous seront posées : Pourquoi choisir notre entreprise ? Quels sont vos qualités et vos défauts ? Apporterez-vous de nouvelles idées ?… Et, au-delà de ces réflexions, deux autres points sont également à surveiller :

La tenue vestimentaire

Soignez votre image “vestimentaire” est aussi important que vos réponses. Car avant même de prendre la parole, votre “reflet” montre la personne que vous êtes et votre adéquation par rapport au poste que vous visez. Ne négligez pas la force des « biais cognitifs ». Les recruteurs accordent en général davantage d’importance aux premières et aux dernières minutes de l’entretien pour se forger une opinion sur le candidat qu’ils ont en face d’eux. Cela va de soi, mais il est toujours bon de le rappeler.

L’exercice “vidéo”

La bonne attitude gestuelle, l’assise, le regard, la prise et le temps de parole… tous les facteurs se rapportant à votre élocution sont également un miroir de votre personnalité. Votre recruteur pourra s’appuyer sur cet aspect pour juger de votre adaptabilité dans l’entreprise. Pour réussir cet exercice, filmez-vous. En relisant votre enregistrement, vous pourrez juger de votre prestation et ainsi corriger les petits défauts.
Autre exercice, toujours en vous filmant, demandez à un ami de jouer le rôle du recruteur. Non seulement, vous jugerez de votre prestation mais votre ami vous posera peut-être une question à laquelle vous n’auriez pas pensé.

Et maintenant, nos quelques conseils pour réussir votre entretien

Comment bien démarrer votre entretien ?

La solution est de respirer, d’arriver en entretien avec l’esprit ouvert, des pensées positives, de vous dire que cela va bien se passer, de vous laisser guider par le recruteur sans stress aucun, de vous laisser quelques secondes de réflexion avant de vous exprimer, cela vous permettra d’avoir une meilleure compréhension de la question et d’en faire le tour de façon plus objective.

Quelles sont les questions posées lors d’un entretien d’embauche ?

Pourquoi ce poste vous intéresse ?

C’est une question courante en entretien de recrutement pour tester votre connaissance du poste, la compréhension de la mission et vos réelles motivations. Le recruteur jugera aussi votre capacité à vous exprimer sur votre projet professionnel et la connaissance du domaine d’activité de l’entreprise.

Un conseil : préparez votre réponse en amont ! Prenez du temps pour découvrir l’entreprise, l’ensemble de ces activités, son positionnement marché, sa présence sur les réseaux sociaux, son actualité et les derniers articles parus dans la Presse. Vous verrez, cela vous facilitera la tâche en entretien et vous y gagnerez à pouvoir engager un échange avec votre recruteur sur l’actualité de l’entreprise.

Je rappelle ici qu’en entretien d’embauche, les recruteurs découvrent votre personnalité au travers de votre formation, votre parcours, vos expériences, et perçoivent rapidement certains traits de votre personnalité, vos qualités et vos défauts. Avoir les idées claires et savoir exprimer clairement son projet professionnel avec l’expression d’une motivation certaine pour le poste dont il est question, est une grande qualité.

On poursuit sur la thématique des questions posées en entretien d’embauche :

Je suis tombée sur un article de l’Optimisme.pro qui a référencé les questions les plus insolites de la part de recruteurs :

Je vous en communique quelques-unes, ce sont celles qui composent le haut du tableau :

  • Quel schtroumpf seriez-vous ?
  • En amphithéâtre, quelle est votre place préférée
  • Quel meuble seriez-vous ?
  • (attention) Quel est l’angle entre la petite et la grande aiguille à 15h15 ?
  • Si vous étiez un dessert, lequel seriez-vous ?
  • Vous, posez-moi une question impertinente !

Réfléchissez à la lecture de ces questions et demandez-vous ce que vous auriez répondu spontanément si vous aviez été à la place des candidats…

Une illustration sur les questions insolites d'un entretien de recrutement sur fond blanc. Une femme assise en tailleur a un ordinateur portable posé sur ses jambes et à côté d'elle, un grand point d'interrogation. 5 questions sont posées sous forme de bulle de dialogue.

Ou encore, à ces questions « piège » qui pourraient éventuellement vous être posées, telles que :

  • Pourquoi avez-vous quitté ou perdu votre dernier poste ?
  • Etiez-vous satisfait de votre dernier salaire ?
  • Seriez-vous prêt à faire quelques jours d’essai non rémunérés ?
  • Pourquoi ne pas avoir passé une certification ou fait une validation d’acquis ?
  • Pourquoi ce trou dans votre CV ?

Sachez que ceci est courant en entretien, le recruteur cherche simplement à vous tester, il le fait pour chacun des candidats, c’est son job ! Mais son but n’est pas non plus de vous déstabiliser et que face à lui et son interrogatoire, vous perdiez vos moyens. L’échange doit être dynamique et constructif, le recruteur doit pouvoir juger en fin d’entretien si vous êtes le BON candidat.

Une illustration sur les questions pièces d'un entretien de recrutement sur fond blanc. Un homme et une femme sont assis face à face dans un espace de bureau. Un ordinateur portable est posé face à la femme, autour d'eux 5 questions posées en entretien.

Les recruteurs recherchent aujourd’hui des personnalités, répondre de façon positive et constructive sur vos expériences passées, sans jugement aucun sur vos anciens managers/collègues, démontre votre résilience et votre capacité à avancer !

Quels sont vos qualités et vos défauts ?

Cette question est un grand classique de l’entretien d’embauche. Pourtant, de nombreux candidats sont encore mal à l’aise quand celle-ci leur est posée. Comment répondre à la question intelligemment sans compromettre le succès de votre entretien ?
Que ce soit une qualité ou un défaut, c’est un trait de votre personnalité que vous pouvez faire évoluer mais pas changer. Alors, face à la difficulté de la question, il va vous falloir présenter 3 qualités et assumer 3 de vos défauts.
L’exercice peut paraître facile pour les qualités, encore faut-il savoir rester humble pour ne pas paraître prétentieux. Mais pour les défauts, c’est généralement plus compliqué… quel défaut révélé, ou comment révéler un défaut à mon avantage

Je parle des mes qualités…

Si vous n’avez pas encore mis le doigt sur vos qualités, je vais vous y aider en vous présentant un florilège de qualités dans lesquelles vous pourrez aisément, je l’espère, trouver les vôtres pour votre futur entretien d’embauche. Alors, c’est parti ! Cette liste est non-exhaustive, elle ne regroupe pas toutes les qualités mais vous aidera, j’en suis sûre.

Altruiste / autonome / audacieux / stratège / fédérateur / leader / organisé / communicant / altruiste / optimiste / curieux / dynamique / observateur / diplomate /. Déterminé / écoute active / honnête / impliqué / innovateur / créatif / ingénieux / intuitif / efficace / réaliste / travailleur / adaptabilité

Réfléchissez à ce que sont vos qualités, sélectionnez celles qui vous décrivent le mieux et reflètent votre caractère.

En préparation de votre entretien, regroupez celles qui sont la plus en adéquation avec le poste, illustrez-les par du vécu, des exemples professionnels concrets qui vous valorisent. C’est un point essentiel. Vous devez systématiquement illustrer une qualité par un exemple. Si vous ne le faites pas spontanément, la question vous sera vraisemblablement posée.

Prenons un exemple : Ma capacité à fédérer autour d’un projet : Donnez des exemples de projets d’entreprise que vous avez menés en équipe, ou encore évoquer des projets développés durant vos études, TD ou BDE avec un groupe d’élèves, dites quel était votre rôle et quels projets vous avez été amenés à piloter. Soyez le plus concret possible pour crédibiliser votre exemple. Évitez de parler en termes génériques mais illustrez votre propos par des noms de projets ou de lieux précis.

En narrant vos expériences, vous allez vous révéler et pouvoir mettre en avant par exemple : vos apprentissages, votre capacité à prendre votre place au sein d’un groupe de travail, d’un collectif, à travailler avec des méthodes et outils collaboratifs (notamment durant cette période de télétravail), votre capacité à piloter un projet et surtout, si cela a été le cas, votre esprit fédérateur et votre leadership 😉 Dévoiler l’une de vos qualités c’est en réalité l’opportunité pour vous de faire la promotion de vos autres qualités.

Une illustration sur les qualités les plus recherchées par les recruteurs. Un personnage habillé en costume est assis en position de lotus et autour de lui 10 mots-clés sur les qualités en encadrés.
On aime aujourd’hui parler de « Softskills ».
Vous l’aurez donc compris, pour marquer des points en entretien d’embauche, vous devez vous dévoiler sous votre meilleur jour. Privilégiez vos compétences comportementales, autrement appelées soft skills ou savoir-être, c’est le nouveau mantra des recruteurs 😉
Les softskills désignent les compétences «humaines » ou dites « comportementales ». Je m’explique : elles ne sont pas innées, elles compilent votre capacité à communiquer, votre intelligence relationnelle, votre aptitude interpersonnelle. Elles ne sont ni innées, ni acquises dans la sphère scolaire / universitaire et elles sont en opposition aux hard skills, compétences acquises en apprentissage ou formation, en général ce sont des compétences techniques.
Souvenez-vous que vos aptitudes relationnelles et votre manière d’agir au sein d’un environnement professionnel vont directement intéresser le recruteur.

…et de mes défauts

Doit-on vraiment y répondre ? la réponse est OUI, rien n’est laissé au hasard au cours d’un entretien, et certains recruteurs m’ont confié que c’était le moment qu’ils attendaient le plus…

Un recruteur vous demandera généralement de citer un ou trois défauts.

Faut-il être authentique ?

La réponse est oui ! Je dirais mieux, soyez audacieux !

Je m’explique : avouez vos défauts …mais de façon à ce qu’ils ne vous desservent pas, et c’est en cela que je parle d’audace (qualité suprême non ;-))

Top 5 des défauts professionnels à citer en entretien

  1. Je suis ambitieux
  2. Je suis timide
  3. J’ai un fort caractère
  4. Je suis émotif
  5. Je suis impatient


🤓  Je suis ambitieux
On pourrait penser que l’ambition n’est pas à mettre en avant lors d’un entretien… mais au contraire, les recruteurs apprécient les personnes ambitieuses ! car elles auront l’envie d’avancer, elles sont curieuses, veulent comprendre, apprendre, se former pour performer sur le long terme. Elles ont une bonne estime d’elles et de ce qu’elles peuvent apporter à l’entreprise.
Attention : un trop plein d’ambition peut « tuer » votre recrutement ! Ne jouer pas au jeu de : Dans quelques années, je prendrai votre place ! ou encore Je serai à votre place !»


😶  Je suis timide
En expliquant qu’il vous faut du temps pour vous livrer, vous pouvez gagner une certaine compréhension aux yeux du recruteur. Si vous êtes quelqu’un de calme, qui aime travailler seul dans le but d’être plus productif, le recruteur peut le comprendre. La réserve que vous pouvez avoir dans votre attitude peut être quelque chose de très positif dans certaines activités !


🤨  J’ai un fort caractère
Le fort caractère signifie que vous saurez prendre votre place au sein de l’entreprise, prendre la parole lors de réunion, exposer vos opinions, ce qui est plutôt positif dans les faits si ce fort caractère n’est pas excessif, que vous respectez vos collègues en bonne intelligence relationnelle 🙂
Cela suggère aussi que vous saurez prendre le leadership d’un projet et/ou d’une équipe ou que vous vous imposerez, en allant jusqu’au bout de vos idées. En entretien, associez ce défaut au courage et à la prise de risque, deux vertus très appréciées des recruteurs.


😳  Je suis émotif
Les émotifs sont souvent des hypersensibles. L’hypersensible est souvent perçu comme un grand créatif, enthousiaste, positif, qui fourmille d’idées et pourra, si on le lui permet, booster son environnement de travail, son équipe !


🧐  Je suis impatient
Une personne impatiente peut être quelqu’un qui apporte des solutions rapides à un problème. Si vous êtes impatient de voir les résultats d’un travail, c’est que ce travail vous motive et que vous êtes pleinement investi dans ce projet. Préciser donc bien qu’il s’agit d’impatience sous fond de motivation vis-à-vis des résultats attendus, sinon le recruteur pourra penser que vous êtes impatient de terminer l’entretien en cours…

« J’aurais du mal à parler de mes qualités, mais je connais les défauts que je n’ai pas. »
Tonino BENACQUISTA

Et si c’était vous qui posiez des questions au recruteur ?

L’entretien, c’est le moment privilégié pour parler d’envie et de motivation réciproque. Quand un candidat pose des questions, c’est un signe pour le recruteur de sa curiosité et de son intérêt pour le poste proposé. Il y a donc peu de mauvaises questions… Il suffit parfois d’une question pour sortir du lot et donner envie au recruteur de vous rappeler.

  • Pourquoi avez-vous retenu mon CV ?
  • Que devrais-je faire pour que vous me disiez dans 6 mois que j’ai réussi ?
  • Quels sont les chantiers prioritaires de l’entreprise cette année ?
  • Comment est composé ma future équipe ? Qui sera mon responsable direct ? Qui seront mes interlocuteurs au quotidien ?
  • Comment se déroule la suite de votre processus de recrutement ?

En début d’entretien, le recruteur va généralement vous présenter l’entreprise et votre futur environnement de travail. C’est LE moment pour noter une ou deux questions et pouvoir rebondir en fin d’entretien : « Vous avez mentionné tel point …pourriez-vous m’en dire plus ?« . Cela offre le double avantage de montrer que vous avez attentif à ce qu’il a dit ainsi que votre intérêt pour le poste.

Le mot de la fin

Si je n’avais qu’un conseil à vous donner, développez votre écoute active en entretien (qualité+++), donnez toute votre attention au recruteur, regardez-le dans les yeux, n’ayez pas le regard fuyant, montrez-lui que vous êtes attentif, reformuler sa question si besoin, pour être sûr de l’avoir compris, ce sera gage de confiance en vous.
Respirez, soyez confiant, le recruteur a autant à gagner que vous que d’avoir en face de lui le bon candidat !

4 conseils pour se présenter en entretien
Pensée positive : conseils et citations pour réaliser vos projets

10 septembre 2021

miniature de l'auteur

Cette page a été rédigée par

Suivez Géraldine sur Twitter ou Linkedin