Logo calendier blanc Prendre rdv
Logo simulateur blanc Simulateur

Interview Laure Burel, ingénieure d’affaires Prium Portage

⭐   5/5 (3 votes)

👁  119

⌛ 4 minutes

On découvre aujourd’hui le parcours de Laure Burel, ingénieure d’affaires chez Prium Portage. Arrivée au mois de septembre au sein du groupe, Laure Burel a su apporter son expertise, fruit de son parcours riche et éclectique. Elle accompagne les professionnels dans leur démarche d’indépendant et s’assure du bon déroulement de leurs activités.

Laure Burel, Ingénieure d'affaires Prium Portage

Laure, quel a été ton parcours ?

Je m’appelle Laure, j’ai 35 ans et je suis maman de deux enfants.

J’ai un diplôme de communication et de médiation culturelle. J’ai fait mes premiers pas dans le monde professionnel en assistant des attachés de presse dans de belles entreprises du secteur de la mode. Puis, j’ai travaillé dans un cabinet de droit fiscal avant d’intégrer une SSII dans l’ingénierie Télécom. Ce fut une nouvelle expérience car ce milieu m’était inconnu.

Mais à force de travail, j’ai fini par être référente dans mon activité. J’ai pris le temps d’élever mes enfants et il m’a fallu travailler dur pour concilier vie professionnelle et vie personnelle. Avant que le COVID n’avorte ce projet, j’avais commencé une formation pour reprendre tout le périmètre des résiliations internationales chez OBS, puis la portabilité chez SFR.
Par la suite, j’ai rencontré Hélène Diep au Lead Tech Club 101 et la magie Prium a opéré.

Pourquoi avoir accepté de rejoindre le groupe Prium ?

J’ai tout d’abord aimé les échanges et la bienveillance ressentie lors de mon entretien. De plus, chez Prium, nous sommes valorisés, notre avis compte, nous participons à l’évolution de l’entreprise. En tant que maman célibataire, j’ai pu trouver un équilibre entre ma vie personnelle et ma vie professionnelle, ce qui est rare de nos jours.

Cette conciliation fait que je m’investis à 100% dans mes missions avec envie ! L’épanouissement des collaborateurs et l’esprit d’équipe est important pour la direction et je pense que cela participe grandement au succès de Prium. Le portage est une solution optimale pour les auto-entrepreneurs et une révolution pour l’emploi. Lorsque je parle de portage salarial, je crois sincèrement en ce que je dis.

Quels sont tes points forts pour l’exercice de la mission qui t’aie confiée ?

Mon ambivalence est forte d’expériences éclectiques. J’ai appris de chacune d’elles qu’il n’y a jamais d’échec mais que des leçons ! Je la mets donc en pratique en fonction des situations. La communication est aussi l’un de mes points forts : je communique avec les portés car l’échange est très important pour mon poste, aussi bien avec l’équipe qu’avec les portés.

En parallèle, tu fais aussi partie intégrante du Lead Tech Club 101, quelle y est ta mission ?

Au Lead Tech Club 101, je suis vice-présidente de la communication. Je m’occupe des réseaux sociaux et lors de manifestations culturelles, professionnelles ou caritatives, je participe activement à la newsletter. J’interviewe des acteurs politiques et des acteurs de la tech. Grâce à cela, je suis riche des échanges que j’effectue chaque jour.

Tu es aussi vice-présidente du Lead Tech Club 101 junior, peux-tu nous en dire plus ?

C’est un projet un peu plus long quant à son développement mais qui me tient à cœur. Ce projet consiste à encourager l’égalité des chances et le mentorat car il y a bien trop de talents et de génies en repos ou mis de côté.
De plus, ce sont eux qui représentent la société de demain et qui font évoluer les territoires. Il faut donc les aider, les diriger et leur faire bénéficier du savoir de ceux qui ont une expérience réussie et reconnue.

C’est d’ailleurs au sein de Lead Tech Club 101 et autour de ce projet que j’ai rencontré Hélène. Notre bienveillance nous a donc amené à travailler ensemble au sein de PRIUM.
Au Lead Tech Club 101, notre volonté est de faire évoluer la société à notre niveau et de promouvoir nos valeurs en commun.

Comment orchestres-tu ces 2 activités ? Pardon, les 3 puisque tu es aussi maman 🙂

En effet, je jongle entre ces trois activités !

Prium est une société openmind et je peux être maman tout en y travaillant. Je n’ai pas eu de choix à faire et quel bonheur ! Je le souhaite à bien des femmes !
Bien évidemment, j’ai expliqué à mes enfants la chance que j’avais de les voir grandir en m’épanouissant professionnellement et je pense que cela donne un exemple positif à ma fille sur la condition de la femme dans le monde professionnel.

Chez Prium, nous sommes très bien équipés, les outils sont agiles, l’équipe est bienveillante donc aucun frein pour concilier tout cela.
Pour le Lead Tech Club 101, c’est une association. Joëlle Durieux , la Présidente, ne m’a jamais imposé un rythme particulier car elle a confiance en mon investissement.
Ainsi, lors de mon temps libre ou de rencontres professionnelles, j’interviewe et/ou je rédige mes idées et projets pour l’association.

Comment envisages-tu de mener à bien tes 2 carrières ?

Je compte bien évoluer. Étant nouvelle chez Prium, j’ai encore beaucoup à apprendre. Je souhaite mener à bien les projets et conseiller un maximum de freelances et de sociétés.
Pour le Lead Tech Club 101, j’aimerais vraiment avancer plus dans mes projets notamment pour le Lead Tech Club Junior. Pour cela, je travaille en amont dès que j’en ai l’occasion.
Ainsi, j’envisage de développer davantage mon investissement au sein de cette association.

Merci à toi Laure, et une nouvelle fois Bienvenue au sein du groupe Prium ! Tu y as toute ta place !

Et oui, Prium Portage s’assure que chaque expert est présent pour vous accompagner dans vos projets et vous aider à saisir les meilleures opportunités. Le groupe met tout en oeuvre pour satisfaire au mieux vos besoins de freelance grâce à une team proche de l’humain.

Pour plus d’informations sur le portage salarial, contactez Laure BUREL

 

17 novembre 2022

Catégorie(s) : Actualités, Interviews

miniature de l'auteur

Cette page a été rédigée par

Suivez L'équipe sur Twitter ou Linkedin