Logo calendrier blanc Prendre rdv
Logo simulateur blanc Simulateur

Interview de Christelle Ravit-Vergès, sophrologue, auteur de « Acouphènes, les bons réflexes »

⭐   5/5 (2 votes)

👁  135

⌛ 4 minutes

Bonjour à toutes et à tous et bienvenue dans ce nouvel épisode de Paroles de portés, le podcast qui met en lumière votre activité de freelance. Dans ce nouveau numéro, Christelle Ravi-Vergès, sophrologue spécialisée troubles du sommeil acouphène et auteur du livre « Acouphènes, les bons réflexes » aux éditions Objectif santé naturelle, vous parle des impacts que peuvent les acouphènes sur vos émotions, votre mentale et sur votre physique. Une interview qui vous sensibilisera sur le sujet.

Podcast Prium, série "Paroles de Portés" avec Christelle Ravit-Vergès, sophrologue conférencière. En médaillon, la photo portrait couleur de Christelle Ravit-Vergès.

Qu’est-ce que la sophrologie et comment devient-on sophrologue ?

La sophrologie Maïssa est une méthode psycho corporelle, verbale et non tactile. Elle a été créée en mille neuf cent soixante par médecin psychiatre, Alfonso Quecedo. Elle a débuté en milieu hospitalier puis s’est développée au fil du temps dans les sciences de la santé. On la trouve également dans l’éducation, le sport, le développement personnel. C’est quand même une méthode qui combine des techniques de relax dynamique. Dire que la sophrologie et de la relaxation, c’est réduire la méthode, c’est beaucoup plus que ça. C’est la raison pour laquelle on parle de relaxation dynamique. On va travailler avec des exercices de respiration, de visualisation propre à la sophrologie et de concentration pour aider les gens qui viennent consulter sur différentes thématiques.

Justement, qu’est ce qui amène une personne à vous consulter ?

Il faut dire que le champ d’application de la sophrologie est large. Les demandes sont différentes. Ce peut être pour mieux gérer son stress, mieux décoder ses stresseurs, gérer son angoisse, ses émotions, vouloir répondre à ces troubles du sommeil. Il me semble important de dire toujours au préalable, il y a une consultation chez le médecin traitant et ensuite nous allons entrer en complémentarité dans l’accompagnement, La problématique que rencontrent les individus, peut être aussi les acouphènes par exemple. Un problème pour supporter les acouphènes, ça peut être une préparation mentale au niveau sportif et bien d’autres choses.

Comment devient-on sophrologue ?

Pas par hasard selon moi, la sophrologie d’abord, il faut la connaître, aller voir un sophrologue professionnel pour découvrir le métier et la technique utilisée. Ensuite, il faut aussi rappeler qu’elle a le vent en poupe et qu’elle séduit beaucoup de monde dans une reconversion professionnelle aujourd’hui. Mais le marché de la formation est large et souvent vous rencontrez des formations proposées sur Internet à distance et des formations express qui sont pas les meilleures. Pour vous y retrouver, il y a le syndicat des sophrologues professionnels qui est un syndicat présent depuis vingt ans et qui propose sur son site internet le parcours pour pouvoir trouver une bonne formation. C’est quand même un métier d’aide à la personne. Il faut donc prendre le temps de choisir sa formation et de rencontrer un sophrologue pour voir si la technique vous convient et si ce métier peut être fait pour vous et dites-moi.

Pourquoi vous êtes-vous spécialisée dans le trouble du sommeil et les acouphènes ?

Je dois dire que votre question est plutôt intéressante. Je répondrai que j’avais une problématique sur les deux et que parfois les deux sont liés. Ayant moi-même des acouphènes, j’ai voulu me spécialiser il y a quelques années sur l’accompagnement des acouphènes parce que je savais combien il est compliqué de vivre au quotidien avec un acouphène qui ne vous permet plus de vivre, de vivre dans le silence et puis le sommeil, tout simplement parce que la demande est grande en France. C’est un problème de santé publique, tout comme les acouphènes. Et ce problème là touche la population en fonction du stress que nous vivons au quotidien. Et dire que nous ne sommes pas stressés, ce n’est pas possible puisque le stress est là dans un premier temps pour nous sauver la vie. Donc les deux thématiques étaient intéressantes et elles se rejoignent car quelqu’un qui vit des acouphènes peut rencontrer des problèmes de sommeil. Par contre, quelqu’un qui vit des problèmes, des troubles du sommeil n’est pas forcément obligé de rencontrer les acouphènes dans sa vie.

Vous êtes spécialisée dans l’accompagnement des acouphènes et des troubles du sommeil depuis 2015. En février 2023, vous avez sorti « Acouphènes, les bons réflexes ». Pourquoi avoir décidé d’écrire ce livre ?

D’abord Maïssa, c’est un livre de vulgarisation sur les acouphènes et ma volonté, c’était de le rendre accessible à tous, autant aux professionnels de santé qu’aux particuliers et qu’aux accompagnants. Donc c’est un livre dans lequel on va retrouver le témoignage des scientifiques. Cinq médecins ont bien voulu me suivre dans la réalisation de ce livre, dont un médecin ORL qui a fait la préface pour surtout souligner, avec le témoignage des autres médecins, l’importance de l’accompagnement pluridisciplinaire. Vous retrouverez dans ce livre plusieurs solutions, des réflexes et puis aussi des adresses, des témoignages, des protocoles d’accompagnement qui peut permettre à la personne ou au lecteur de se sentir moins seul face à un réel problème, encore une fois de santé publique puisque 16 millions de personnes en France vivraient, souffraient d’acouphènes et 8 millions les vivraient en permanence. Il m’a fallu presque une année pour le faire attendre d’avoir l’expérience suffisante. Et puis ce sont les patients que j’accompagne qui m’ont donné l’envie de le réaliser en fonction de toute la souffrance que j’accueillais en cabinet. Il fallait apporter des solutions et stimuler les pouvoirs publics pour intervenir davantage. Ce qui a déclenché les crises de ce livre, c’est une phrase que L’acouphène entend bien trop souvent en quittant un cabinet médical, « Il n’y a rien à faire. Apprenez à vivre avec ». Comment peut-on accueillir cette phrase là quand on vit jour et nuit avec cet acouphène qui peut être plus fort à certains moments de la journée en fonction de notre état d’être.

Christelle, où peut-on trouver votre livre ?

Partout en France, Maïssa. À la commande chez tous les libraires de France, également en région Auvergne-Rhône-alpes, dans tous les espaces culturels jusque dans quarante-deux à Riorges et aussi sur Amazon.

Vous êtes actuellement en portage salarial chez Prium Portage. Pourquoi avoir choisi ce statut ?

Pour le confort d’accompagnement. Le confort juridique. Peut-être aussi parce que en étant indépendante, on est souvent seule et j’avais besoin d’être accompagnée. Prium était la bonne solution pour moi.

Et pourquoi Prium ?

Évidemment, vous êtes les meilleurs ! Que puis-je dire d’autre? Je vous ai sélectionné comme ça sur le bouche à oreille et vous apparaissez dans les meilleurs et j’aime m’entourer des meilleurs. Vous êtes les meilleurs !

 

Couverture du Livre "Acouphènes, les bons réflexes" de Christelle Ravit-Vergès, édition "Ravit-Verges" 2023

Titre : Acouphènes, les bons réflexes
Auteur : Christelle Ravit-Vergès
Éditeur : Objectif santé naturelle
Date de parution : 16/02/2023

 

 

 

Interview podcast de Laura Taillandier, product owner
Guide touristique en Portage salarial

18 octobre 2023

Catégorie(s) : Actualités, Interviews

miniature de l'auteur

Cette page a été rédigée par

Suivez La rédaction sur Twitter ou Linkedin