01 47 03 15 90

Gratuit / lundi-vendredi 9h-18h

Siège social
11, boulevard Brune
75014 PARIS

Dax Sud-ouest
120, avenue G.Clémenceau
40100 DAX

Devenir Community Manager en Freelance

5/5 (2 votes)

Vues : 156

Le mode de consommation a fortement évolué ces dernières années. Les internautes se renseignent sur le web pour connaitre la crédibilité et la qualité des services et produits proposés par les entreprises. Pour ce faire, ces dernières intègrent dans leur stratégie marketing et de communication les canaux du web : réseaux sociaux, forums, blogs… et font appel à un community manager ou CM pour animer ces communautés dans le but d’accroitre la notoriété de l’entreprise, d’acquérir de nouveaux clients et les fidéliser.

Qu’est-ce qu’un community manager ?  Quelles sont les compétences requises pour ce poste ? Comment le devenir ? Comment se rémunère un Community Manager ? Quelles sont les perspectives d’évolution ? Sous quel statut peut-il exercer son métier en freelance ?

Mug avec inscription

Qu’est-ce qu’un community manager ?

Le community manager (CM) ou animateur de communautés assure le lien entre une communauté et la société pour laquelle il travaille. Il est l’ambassadeur de la marque, garant de sa réputation sur les réseaux sociaux. Le community manager gère une communauté, l’anime et engage de nouvelles personnes. Pour ce faire, il doit connaitre le profil de la communauté et toujours avoir en cible les questions suivantes : Quel contenu pour quelle cible ? Sur quel support ? Quel moment pour atteindre ses objectifs d’engagement et de fidélisation ?

Le community manager peut également promouvoir la société par le biais d’animations ou de jeux concours. Certains rencontrent physiquement la communauté en organisant des évènements pour créer du lien, comprendre les besoins et faciliter ainsi les échanges et l’engagement sur le web.

Les missions d'un community manager

Tout d’abord, le community manager doit déterminer avec l’entreprise les objectifs à atteindre afin d’élaborer la stratégie de présence sur le web.

Les missions d’un community manager sont multiples :

  • Développer la notoriété de la marque de l’entreprise sur le Web : il existe plusieurs canaux tels que rédiger des articles sur des sites de références pour influer sur le positionnement de la marque, réaliser des posts sur des forums, réseaux sociaux en lien avec la marque et les produits ou services proposés, réaliser des campagnes de mailing et trouver des partenaires qui peuvent parler de la marque et des produits proposés…
  • Animer la communauté : l’objectif de cette mission est de faire grandir la communauté existante, de fidéliser les membres et de les inciter à interagir et à partager les informations. Le community manager doit susciter les débats en trouvant des sujets pertinents et pourquoi pas créer le Buzz sur le lancement d’un service ou d’un produit de l’entreprise. En tant que garant de la notoriété de la marque, il doit modérer les échanges et répondre à toutes critiques. Enfin, les jeux concours, les animations, l’organisation d’évènements peuvent faire vivre cette communauté.
  • Analyser les indicateurs : le community manager doit suivre et analyser les indicateurs de fréquentation et d’interaction qui lui permettront de mettre en place un plan d’actions pour atteindre ses objectifs.
  • Réaliser la veille : le community manager doit réaliser la veille sur les nouvelles techniques de communication et de marketing pour innover et être à la page. Il doit également réaliser la veille des nouvelles plateformes et sites émergents pour se positionner et réaliser la veille des concurrents de l’entreprise.

Les compétences d’un community manager

Le community manager doit avoir les compétences suivantes :

  • Maitriser le marché dans lequel il intervient : produit, offre, services…
  • Maitriser les médias de communication : réseaux sociaux (Twitter, Facebook, Linkedin…), vidéos (Youtube, Dailymotion), podcasts, forums, blogs…
  • Capacité à rechercher des influenceurs, bloggeurs et partenaires pour l’accompagner dans la promotion de la marque
  • Maitriser les outils d’e-réputation et de statistiques
  • Maitriser les outils et les techniques de veille
  • Savoir animer et fédérer une communauté, faire participer les membres
  • Avoir une excellente capacité rédactionnelle et sens de communication

Vous souhaitez devenir community manager ? Quelles sont les formations possibles ?

Les community manager sont généralement issus d’études supérieures en Marketing et communication. Les écoles de management et spécialisées propose le community management en option ou spécialisation. De plus en plus d’universités proposent également des formations sur les métiers du numérique avec des licences professionnelles spécialisées. Il existe de nombreuses formations en ligne ouvertes à tous, les MOOCs (massive open online course) pour se former. Enfin, de nombreux centres de formation accompagnent les personnes souhaitant acquérir et développer de nouvelles compétences.

La rémunération d’un community manager

Le salaire moyen d’un community manager est de 30 000 euros brut par an. Un Community Manager freelance peut facturer 300 euros HT par jour en tant que débutant, le tarif peut évoluer jusqu’à 600 euros pour un expert.

Quelles perspectives d’évolution pour le community manager ?

Le community manager peut évoluer vers des postes à responsabilité dans la communication numérique ou dans les médias sociaux. Il peut également évoluer en tant que chef de projet en communication numérique.

Le statut Community Manager en Freelance

Le Community Manager peut exercer son activité en freelance car cela lui laisse la liberté de pouvoir proposer ses compétences de façon ponctuelle ou de plus longue durée à ses clients. Il peut accompagner ses clients dans la réflexion stratégique jusqu’à la prise en charge au quotidien des publications, réponses et modération. 

Pour ce faire, le Community Manager peut choisir différents statuts : la microentreprise, la création d’une société telle que la SASU ou l’EURL ou encore le Portage Salarial. Quels sont les avantages et inconvénients de chacun des statuts ? 

Tout d’abord, tout dépendra du chiffre d’affaires réalisé par le Community Manager. Si celui-ci début ou qu’il s’agit de missions très ponctuelles, le statut de la micro-entreprise est à privilégier. Le taux des charges sociales est avantageux (22% à 24%) et la micro-entreprise est très simple à créer ! Cependant, le freelance ne doit pas dépasser le seuil du chiffre d’affaires de la micro-entreprise au risque de perdre tous ces avantages. A noter que les frais professionnels ne peuvent pas passer en charge. La SASU ou l’EURL est à privilégier si le freelance souhaite embaucher des collaborateurs. Dans ce cadre, c’est la création d’une personne morale avec toutes les contraintes et procédures (juridiques, fiscales, comptables, assurances pour exercer son activité). 

Enfin, le Portage Salarial est une excellente alternative si le freelance souhaite exercer son activité en étant salarié et bénéficier de la protection sociale. La mise en place est extrêmement rapide ! Le portage salarial peut lui permettre de tester son activité avant de créer sa propre société.

Les avantages du Portage salarial pour le Community Manager

Le Community Manager peut réaliser ses prestations en portage salarial. 

C’est simple, rapide et sécurisé !

  • Il délègue toute la gestion administrative à la société de portage salarial, il n’a aucune entreprise à créer.
  • La société de portage contractualise avec ses clients, factures, transforme les honoraires en salaire, relance les impayés.
  • Le Community Manager en portage salarial devient ainsi salarié avec un contrat en CDD ou en CDI, avec des bulletins de salaire.
  • Il est protégé et bénéficie de la protection sociale du salarié (sécurité sociale, chômage, retraite, assurance responsabilité civile et professionnelle, prévoyance, mutuelle…)

Les atouts de Prium Portage : 

  • La réactivité et la proximité : le Community Manager bénéfice d’un accompagnement sur-mesure par un gestionnaire dédié.
  • Transparence totale, zéro coût caché : Prium Portage fait partie des rares sociétés de portage ayant une pratique transparente et aucune surfacturation de charge.
  • Suivi 100% en ligne 24h/24 : Nous avons développé une plateforme Web, Prium One, permettant à nos salariés de suivre leurs activités en ligne (clients, contrats, factures, règlements, salaires, acomptes, frais professionnels…).
  • Respect de la réglementation : Prium Portage respecte scrupuleusement la réglementation et s’engage à verser un salaire tous les mois travaillés, indépendamment des règlements clients. De plus, la société a souscrite à toutes les garanties nécessaires.
  • Services sur-mesure : Nous avons la gamme de services la plus étendue du marché ! Avec Prium Portage, le Community Manager peut épargner avec le PEE, PERCO, optimiser ses revenus avec le CESU, chèques cadeaux, tickets restaurants et remboursement de frais professionnels. Il peut également facturer des clients français, internationaux, particuliers et faire appel à la sous-traitance si besoin. Il peut promouvoir sa marque commerciale car nous offrons la possibilité d’intégrer logo et nom commercial sur tous les documentes (contrats, factures). Enfin, Prium Portage possède un organisme de formation, Prium Formation, datadocké et agréé. Le Community Manager peut ainsi proposer ses compétences en réalisant des prestations de coaching / formation avec ce numéro. Les clients peuvent régler par différents moyens de paiement (Paypal, virement, prélèvement, chèque, espèce….).

N’hésitez pas à consulter notre offre de services pour les Freelances !

miniature de l'auteur

Cette page a été rédigée par
Hélène Diep, Présidente de Prium Portage
Suivez Hélène sur Twitter chevron droit

étoile Noter
commentaire logo Commenter
étoile Partager

Vous souhaitez en savoir plus ?