fbpx
Appelez-nous au 01 47 03 15 90 Du Lundi au Vendredi de 9h à 18h

Interview du mois : Thierry GRANDJEAN, formateur

Publié le 28 juin 2019

 

L’activité de Prium sud-ouest n’est pas en reste ces derniers temps, puisque déjà plus de 20 salariés portés nous ont rejoint. Pour ce mois de juin, nous avons pu présenter notre activité au pole emploi de Dax le 19 juin, et à Bayonne le 20 juin au forum des cadres avec l’APEC.

Aujourd’hui, c’est avec un grand plaisir que nous vous présentons l’interview de Thierry Grandjean qui nous a rejoint dans notre belle région du sud ouest.

 

 Thierry GRANDJEAN

FORMATEUR d’adultes – ENSEIGNANT ;
spécialiste en Mindmapping -Techniques commerciales –
Gestion d’entreprise – Achats

Id noteProfil Linkedin

 

Parlez-nous de votre métier

Acheteur confirmé, après être intervenu durant une vingtaine d’années sur les filières bois, agroalimentaires et la distribution spécialisée, je me suis reconverti dans la formation de thèmes techniques tels que le Marketing, les Techniques Commerciales, le Management et la Gestion d’entreprise. Du fait de ma formation initiale, j’interviens aussi sur le volet « Achats Responsables » et le « Système de Management Environnemental », à la Faculté de Pau-Pays de l’Adour.

Aujourd’hui, Je m’intéresse aux nouvelles approches pédagogiques tels que la « classe inversée », le « E-learning » ou l’utilisation d’outils de créativité visuelle (mind-Mapping, skechtnoting notamment).

Homme de bon sens, mon objectif est d’être force de proposition et, autant que faire se peut, être contributeur à faire émerger de nouveaux modèles économiques.

 

 

A quoi ressemble votre journée type et sur quels projets travaillez-vous actuellement ?

Je n’ai pas vraiment de journée type car aucune d’elles ne se ressemble véritablement et c’est bien un des avantages d’être entrepreneur indépendant !

Mais mon activité principale consiste bien à créer du contenu pédagogique, et mettre mes compétences à jour grâce à des recherches structurées sur le web, la lecture de la littérature adhoc.

Sur la partie « facilitation graphique », passer de l’écoute à l’action s’acquière avec de l’entrainement, tel que le ferait un sportif. Pour « capturer visuellement » en sketchnote, il ne s’agit pas de devenir un artiste mais d’acquérir certains réflexes, passer de la tête à la main avec des dessins simples mais représentatifs.

Aujourd’hui, approché par des éditeurs de livres scolaires, je vais tenter, dans les semaines à venir, de me mettre une touche visuelle à la somme des savoirs décrits dans des ouvrages destinés à un public d’étudiants Bac et post- bac en économie, droit, gestion commerciale. Par ailleurs, particulièrement attaché à une approche multiculturelle dans la formation de nos futurs collaborateurs commerciaux, nous allons, en partenariat avec des collègues linguistes, travailler sur plusieurs langues (français, anglais, espagnol).

Un autre de mes projet va être de créer, sous quelques mois, une plateforme de E-learning pour compléter mon offre de service.

Quels sont vos principaux défis professionnels ?

Ils sont de plusieurs natures, bien sûr. Tout d’abord, s’assurer de toujours avoir des compétences au fait des nouvelles technologies (digitales notamment), des bonnes pratiques professionnelles et de l’aspect règlementaire. Or l’aspect formation pour un indépendant n’est pas toujours aisé à résoudre en termes de temps et d’argent à y consacrer.

Par ailleurs, être entrepreneur indépendant signifie, certes, ne pas avoir de hiérarchie mais surtout devoir faire face à l’administratif, aux démarches de prospection qui incombent au fait de vendre son offre commerciale.  Outre les compétences à mettre en œuvre sur ces aspects, la notion de gestion du temps apparaît un des principaux défis à relever.  Faire tout, tout seul, surtout dans cette phase de lancement d’activité … un vrai cauchemar !

 

Pourquoi avoir décidé de vous lancer en freelance ?

Comme pour la plupart des entrepreneurs, je me suis installé en freelance par volonté d’indépendance et, dans mon cas, pour tenter de plus dépendre d’un lieu spécifique. J’ai comme beaucoup, désormais, ce souhait de pouvoir travailler tout en voyageant.

Pourquoi avoir choisi le Portage salarial ?

Spécifiquement pour les raisons précédemment évoquées. Ce n’est pas sur les démarches administratives que je suis le plus performant et que j’apporte de la valeur ajoutée à mon activité.

C’est rassurant de pouvoir sous-traiter cet aspect en sachant qu’il sera bien fait, que je n’oublierai rien d’important. C’est une bonne méthode pour se libérer du temps tout en ayant une totale maitrise des coûts.

Et puis, un conseil, un partage d’opinion avec la personne qui suit votre compte, un partage d’expériences avec d’autres entrepreneurs portés évite de s’isoler. C’est extrêmement important. J’ai vécu cette solitude lors d’une précédente expérience entrepreneuriale, il y quelques années et ne souhaite plus revenir en arrière.

 

Pourquoi avoir choisi Prium ?

Prium portage m’a été conseillé par une amie, également entrepreneuse. Je suis aussi en contact sur Linked In avec Hélène Diep (CEO Groupe Prium). J’ai visionné une de ses vidéos, son approche du portage m’a plu. Voici ce qu’écrit sur son profil un manager commercial « Helene est probablement une des plus brillantes business woman que j’ai rencontrée, et en même temps avec simplicité et un abord unique … Elle sait tendre la main et utiliser ses réseaux. Elle réfléchit vite et toujours avec le sourire. » C’est que j’ai également ressenti.

Prium se démarque de ses concurrents par cette volonté d’intervenir, d’aider concrètement leurs portés dans la prospection notamment. Ici, dans le sud-ouest, Marie-Claude n’hésite pas à parler de vous, à proposer vos prestations aux prospects qu’elle rencontre.  Il n’y a pas seulement des réunions où l’on vous dit ce qu’il faut faire…Ils le font. C’est une réelle plus-value pour le porté.

 

En dehors de votre activité professionnelle, quels sont vos centres d’intérêt ?

Etant créatif, je m’intéresse au bricolage, à l’aménagement paysager, au dessin et à la peinture. J’aime aussi voyager, découvrir l’autre dans son contexte culturel.

Comment trouvez-vous cet article? Cliquez sur une étoile pour le noter!

Note moyenne / 5. Nombre de notes

Auteur: prium
Laisser une réponse

Votre email ne sera pas affiché.
Les champs obligatoires sont identifiés par *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

(36)
(18)
(12)
(7)
(5)
(3)
(2)
(2)
(1)
(1)
(1)

Comment trouvez-vous cet article? Cliquez sur une étoile pour le noter!

Note moyenne / 5. Nombre de notes

Nombre de vues : 315
-->